• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Habitation : un bois high-tech en développement

Publié par le , Mis à jour le 06/07/2016 à 10:36

Des chercheurs réfléchissent à un bois high-tech

Le bois permet de construire nos maisons depuis des siècles. Pourtant cela fait des dizaines d’années que ses faiblesses jouent en sa défaveur. Des scientifiques tentent aujourd’hui de le rendre résistant au feu et à l’eau.

Logement : les limites du bois

Le bois est léger, souple et se trouve en abondance dans la nature (à partir du moment où l’on replante des arbres après abattage). Ses qualités sont multiples mais il a aussi quelques défauts. Une structure en bois est sensible à l’apparition de termites et suivant son orientation face aux intempéries, elle peut se décolorer avec le temps et se gorger d’humidité. Difficile ainsi de rendre esthétique une structure extérieure en bois qui changera d’apparence uniformément au fil des années. Le vernis ou autres peintures ne peuvent également pas garder leurs propriétés indéfiniment. Seul un traitement spécifique venant de la main de l’Homme peut le rendre résistant et répondre aux exigences des constructions modernes.

Habitation : un bois résistant au feu ? C’est possible !

L’Institut fédéral de recherche sur les matériaux (EMPA) basé en Suisse, étudie actuellement des solutions pour rendre le bois plus résistant.

  • Ainsi, au lieu de chercher de nouveaux vernis pour le protéger des rayons du soleil, ces chercheurs ont opté pour le dépôt d’une couche d’oxydes métalliques ultra fins.
  • Pour contrer les flammes, c’est l’option de la minéralisation qui est adoptée. Elle consiste à ajouter du carbonate de calcium. Avec le carbonate de calcium, le bois trouve ici un allié de taille pour respecter l’environnement.
  • Concernant l’eau, rien ne peut être meilleur que le procédé de l’acétylation qui se trouve déjà sur le marché. Les chercheurs ne mettent également pas de côté les propriétés naturelles du bois qui consistent à jouer avec le taux d’humidité en absorbant plus ou moins d’eau suivant la température.
  • Enfin, l’EMPA va même plus loin en imaginant un bois aimanté grâce à l’ajout d’oxydes métalliques. L’utilisation de ce dernier est notamment largement déclinable dans nos maisons.

Avec le boom des maisons vertes, ces découvertes, si elles aboutissent, devraient multiplier le rôle du bois pour nos maisons. Actuellement son utilisation est coûteuse dans la fabrication d'une maison qui nécessite d’être bien protégée en cas de sinistre ou d’incendie. Mais avec le nouveau bois high-tech tout cela devrait changer !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES