Assurance habitation

Habitation : une avance APL pour les jeunes précaires en Ile de France

Publié par le , Mis à jour le 28/11/2018 à 11:17

Un coup de pouce pour combler la baisse des APL de 2017

Début 2019, la région Ile-de-France et la Fédération des acteurs de solidarité vont lancer une expérimentation pour aider les jeunes précaires à trouver un logement dans la capitale. 3 mois d’APL seront avancés.

Une expérimentation qui durera 3 ans

Voilà un coup de pouce qui ne sera pas refus pour les jeunes en difficulté. La région Ile-de-France va lancer une expérimentation en partenariat avec la FAS (Fédération des acteurs de solidarité). À partir de janvier 2019, ils avanceront les APL pour aider les jeunes précaires à trouver plus facilement un logement dans la capitale. Ce sont les associations gérant les logements pour les jeunes de 18 à 25 ans qui percevront jusqu’à 3 mois de cette aide. Aide remboursable sous six mois. La région et la FAS espèrent que cette avance permettra aux foyers de jeunes travailleurs d'accepter les dossiers les plus complexes.


L’expérimentation qui durera jusqu’en 2021 s’inscrit dans le cadre du dispositif régional de la sécurisation des associations d’insertion par le logement. Un fond du Conseil Régional d’Ile de France destiné à sécuriser l’action des associations d’insertion par le logement via des indemnisations des pertes liées aux risques locatifs comme les loyers impayés, les dégradations …

800 000 étudiants touchent les APL

Comme l’explique à 20 minutes, Geoffroy Didier, vice-président (LR) de la région en charge du logement, cette aide est « un coup de pouce régional » visant à combler la baisse des APL en 2017. En effet, le gouvernement avait diminué de 5 euros par mois les APL provoquant une véritable polémique. Il faut savoir qu’aujourd’hui, 6.5 millions de ménages dont 800 000 étudiants sont bénéficiaires des APL pour un coût annuel de 18 milliards d’euros pour l’Etat. Fin août, Edouard Philippe a annoncé que l’aide personnalisée au logement progresserait de 0.3 % par an en 2019 et 2020.  


Une centaine de jeunes devraient bénéficier de cette avance de 3 mois des APL. Geoffrey Didier a déclaré que la région s’adaptera en fonction des besoins et il n’exclut pas une aide « pour les jeunes moins défavorisés ». La région Ile-de-France participera à hauteur de 650 000 euros pour trois ans.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES