Assurance habitation

HLM : une taxe « punaises de lit » pour les locataires de la ville de Paris

Publié par ElodieCarpentier le 02/04/2021 à 09:50 , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Les locataires HLM de la ville de Paris vont payer une taxe pour lutter contre les « punaises de lit ». Une taxe de 4 euros par an selon les bailleurs sociaux. Ce sont 220 000 locataires qui sont concernés par cette mesure. Depuis quelques années, les punaises de lit sont devenues un fléau pour les franciliens.

Une taxe de 4 euros par an

Bientôt une taxe « punaises de lit » pour 220 000 locataires de HLM à Paris. La RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris) vient de signer le 2ème accord sur la taxe « punaises de lit ».

Paris Habitat et Elogie-Siemp, les deux autres bailleurs sociaux de la Ville de Paris ont déjà appliqué cette contribution sur les avis d’échéance des locataires. 

« Les locataires paient 4 euros par an, soit 20 % de la note globale que nous avons budgétée à un million d'euros. Cela représente 220 000 euros. Les autres 80 % sont à notre charge. » détaille Serge Contat à la tête de RIVP.

Il faut savoir que les locataires d’un logement HLM qui sont envahis par des punaises de lit n’ont rien à débourser pour l’intervention d’une entreprises spécialisée. C’est le bailleur qui règle la facture.

La ville de Paris qui a d’ailleurs lancé en février dernier une campagne d’information. Les bailleurs sociaux ont d’ailleurs voté un budget de trois millions d’euros pour lutter contre ce fléau qui touche 1 à 2% de ces logements.

Une intervention facturée entre 200 et 250 euros

Une facture qui devient de plus en plus lourde. Récemment, le site Badbugs.fr a indiqué de 4,7 millions de personnes ont déjà eu affaire à des punaises de lit dont 1,3 million de franciliens.

En 2016, 180 000 sites ont été traités. Un chiffre qui a bondi de 76% en quelques années. L’invasion des punaises de lit en région parisienne peut s’expliquer par plusieurs points, à commencer par les voyages (44%) et les interactions sociales (30%). Viennent ensuite les déménagements (20%) et l’achat de vêtements ou objets de seconde main (10%).

En cas de contamination importante, il est très compliqué de se débarrasser des punaises de lit. Les insecticides sont inefficaces. Seule solution : contacter un spécialiste de la lutte antiparasitaire ou les services d’hygiène de la mairie. Une opération qui peut être très longue et coûteuse. En moyenne, une intervention est facturée de 200 à 250 euros.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES