Assurance habitation

I Wheel Share aide les personnes handicapées à trouver un logement

Publié par le

La start-up va bientôt recenser les hébergements touristiques

La plateforme collaborative I Wheel share a récemment fait peau neuve. Cette start-up a développé une intelligence artificielle simplifiant la vie de ses utilisateurs. Wilson, l’I.A. en question, aide les personnes handicapées à trouver des logements accessibles.

Une appli pour trouver des appartements accessibles

Wilson, le majordome pour personnes handicapées. En avril 2016, Audrey Sovignet et son frère lançaient I Wheel Share, une application collaborative pour smartphone. Cette apli permet aux personnes en situation de handicap de recenser les lieux accessibles : toilettes, cinéma ou bien encore appartements. I Weel Share s’adresse à toutes les personnes en situation de handicap, qu’ils soient à mobilité réduire, malentendants, malvoyants, non-voyants ou sourds. « I Wheel Share n’est plus une application. Les utilisateurs n’ont donc plus besoin de la télécharger. Désormais, tout se passe sur Messenger, la messagerie instantanée de Facebook et c’est Wilson, le majordome des bons plans « handicap » qui répond 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux questions des usagers, détaille Audrey Sovignet à Se Loger, le site d’annonces immobilières.

Wilson, l’I.A. qui fonctionne via Messenger

Les utilisateurs d'I Wheel Share ont en effet pu découvrir une nouveauté. Wilson, une intelligence artificielle, s’adapte à l’utilisateur et à son handicap. Ce « chatbot » fonctionne via Messenger et cerne les besoins et envies. « L’idée, c’est d’instaurer une véritable intimité entre notre majordome virtuel et la personne qui fait appel à lui », indique Audrey Sovignet.

Concrètement, la start-up partage les données signalées par les usagers de l’application mais également celles provenant d’un fichier commun avec le monde associatif et d’un partenariat avec le site Se Loger. Pour les logements, l’application partage donc des informations sur leur accessibilité. I Wheel Share voudrait également développer ce concept pour les personnes handicapées mentales. Audrey Sovignet évoque aussi l’apparition de bons plans pour les hébergements touristiques. En France, l’accessibilité et l’adaptation du logement aux personnes handicapées sont réglementées. Malgré cela, trouver un appartement ou une maison accessible n’est pas une chose aisée. Cette start-up donne un sacré « coup de pouce » aux personnes en situation de handicap.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES