Assurance habitation

Incendie à Levallois : que doivent savoir les locataires ?

Publié par le

Le marché de Levallois-Perret entièrement détruit par un incendie

Dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 août, le marché de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été entièrement détruit par un incendie. Près de 90 personnes ont dû être évacuées et déplacées dans une salle municipale.

Un feu « extrêmement violent »

Le marché de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), près de Paris, a été entièrement détruit par un incendie dans la nuit de samedi 17 à dimanche 18 août. Un feu « extrêmement virulent » maîtrisé au bout de trois heures par une centaine de sapeurs-pompiers. Une importante mobilisation qui a permis de contenir le feu à l’intérieur du marché couvert de 4500 m² mais également d’éviter qu’il se propage à la tour d’habitation qui le surplombe. Un immeuble d’une centaine de logements sociaux où résidaient environ 90 personnes qui, dans la nuit, ont été évacuées et déplacées dans une salle municipale, le Pavillon des fêtes. Dans un tweet publié dimanche, Isabelle Balkany, première adjointe de la commune, a indiqué que la réintégration des logements par les personnes évacuées prendrait un certain temps. Mandatés par la préfecture, des architectes ont expliqué que « les structures de soutènement en béton avaient été détériorées par la violence de l’incendie ».

Le Fonds d’aide au relogement accorde des aides financières aux communes

Ces locataires, qui ont pu se rendre dans leur logement afin de récupérer leurs affaires, sont actuellement accueillis dans un hôtel de Levallois-Perret. Comme le prévoit le Code général des collectivités territoriales (article L 2335-15), les municipalités peuvent, dans ce type de situation, saisir le Fonds d’aide au relogement. Des aides financières sont alors accordées aux communes afin que ces dernières puissent assurer, pour 6 mois maximum, le relogement d’urgence ou temporaire des personnes occupant des logements représentant un danger. Dans le cas d’une mise en cause de la solidité d’un bâtiment à la suite d’un sinistre tel qu’un incendie, le syndic de copropriété est également tenu d’assurer l’hébergement ou le relogement des occupants de l’immeuble. Puisque l’édifice à Levallois n’est pas frappé d’un arrêté municipal, les locataires devront continuer à payer leur loyer, même dans le cas où l’attente venait à perdurer.

Pour rappel, dans les où l’incendie endommage les biens des locataires (ce qui n’est pas le cas ici), ces derniers doivent solliciter leur assurance habitation. Les assurés doivent alors déclarer le sinistre dans les 5 jours ouvrés par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES