Assurance habitation

Indemnisation des assurances : la sécheresse, pire sinistre après les inondations

Publié par le

Les fissures de maison ont coûté un milliard d'euros en 2018

En 2018, 20 000 maisons ont été dégradés par la sécheresse. Les façades qui se détériorent sont devenues une véritable hantise pour les assureurs. Entre 1989 et 2018, ils ont dû indemniser 12 milliards d’euros.

20 000 maisons dégradées par la sécheresse en 2018

Petite fêlure ou fente longiligne : les fissures sont devenues un problème qui compte. Chaque année, des dizaines de milliers de logements voient leurs façades se fissurer. Des dégradations amplifiées durant la saison estivale en raison des périodes de sécheresse. L’année dernière, ce sont ainsi 20 000 maisons qui ont été endommagées par ce phénomène. Un sinistre qui nécessite une indemnisation par l’assurance lorsque les travaux sont nécessaires. En 2018, ce coût s’estime à un milliard d’euros, un record depuis 2003. Pour 2018, plus de 3 000 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.

Avec 12 milliards d’euros d’indemnisation versée entre 1989 et 2018, la sécheresse est devenue le pire sinistre après les inondations (20 milliards d’euros). Une facture qui devrait continuer à grimper les prochaines années en raison de la multiplication des épisodes caniculaires.

Reconnaissance de catastrophe naturelle

Si la sécheresse n’est pas la seule cause d’une fissure (il y a aussi l’infiltration d’eau ou bien encore le défaut de construction), il s’agit du premier responsable. Il faut toutefois attendre l’hiver pour voir apparaître les premières fissures, une fois le sol humide. Ces fissures sont également diverses. Il existe la fissure horizontale, la fissure en moustache, la lézarde traversante ou bien encore la lézarde en escalier.

Dans le cas d’une grande sécheresse, il convient d’envoyer une lettre de déclaration à votre mairie afin que l’état de catastrophe naturelle soit reconnu. Pour ce qui est de l’assurance, le propriétaire doit déclarer le sinistre au plus vite auprès de son assurance habitation.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES