Inflation : attention à l'augmentation des loyers

Publié par Théophile Robert le 02/05/2022 à 11:29 , Mis à jour le 24/05/2022 à 13:22

Vous êtes locataire ? Attention, la facture risque d'augmenter. En effet, l'indice de référence des loyers (IRL) calculé par l'INSEE témoigne d'une hausse record. Alors pour anticiper et réaliser des économies dès maintenant, n'hésitez pas à changer d'assurance habitation pour moins cher !

L'indice de référence des loyers atteint un nouveau record

Ce n'est plus une nouvelle, l'inflation s'abat à présent sur la France, enracinée dans plusieurs causes : politique monétaire durant la crise de Covid, hausse des prix des matières premières sur fond de guerre en Ukraine... Fatalement, cette inflation se répercute sur les loyers. Ainsi, l'indice de référence des loyers (IRL) a connu une hausse de 2,48 % au premier trimestre 2022 par rapport à la même période en 2021, un record depuis le quatrième trimestre 2008 (2,83 %). Cet indice est passé de 130,69 à 133,93.

D'après l'article 17-1 de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs, l'IRL « correspond à la moyenne, sur les douze derniers mois, de l'évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers ». Cet indice sert à indexer le niveau de révision annuelle des loyers (hors charges) pour les locations privées. Celui du deuxième trimestre sera publié le 13 juillet prochain.

Augmentation des loyers et encadrement : ce qu'il faut savoir en tant que locataire ou propriétaire

Si une clause du bail le prévoir, un bailleur peut augmenter le montant du loyer une fois par an, soit à la date précisée au sein de la clause, soit à la date d'anniversaire de la signature du contrat. Cependant, dans de nombreuses zones tendues, l'encadrement des loyers est en vigueur. Cette mesure impose un plafonnement des loyers ; en d'autres termes, ils ne peuvent excéder un certain montant selon leur emplacement géographique.

De plus, dans le cas des relocations, il n'est possible pour un bailleur d'augmenter le montant du loyer que si « aucune révision de loyer » n'est « intervenue au cours des douze mois précédant la conclusion du nouveau contrat de location », d'après un décret du 27 juillet 2017. Ainsi, si un loyer a été modifié durant les douze mois précédant la relocation, le bailleur ne peut demander un loyer plus élevé dans le nouveau bail. Pour la révision d'un loyer, la date de référence pour l'encadrement est celle du dernier indice publié à la date de signature du nouveau contrat de location.

Faites des économies sur votre assurance habitation pour réduire votre budget logement !

Que faire si votre loyer augmente ? D'autant plus que trouver un logement peut être difficile pour certains profils, en particulier en zone tendue. Changer de logement n'est donc pas une solution fonctionnelle pour tous les ménages. Il est temps de réaliser des économies sur votre budget logement. Et pour cela, vous pouvez réduire le prix de votre assurance habitation. Car dans le cas d'une location, l'assurance habitation est obligatoire ; il n'est pas possible de passer outre.

Pour ce faire, vous pouvez renégocier votre contrat, ou tout simplement changer ! Et trouver un contrat moins cher n'est peut-être pas si difficile. Avec une comparaison d'assurances habitation, vous pourrez trouver en quelques minutes un contrat qui vous permettra de réaliser des économies. Il suffit de renseigner quelques informations sur votre profil et sur le bien à assurer pour obtenir des devis d'assurance habitation. Vous pourrez ensuite sélectionner les offres qui vous correspondent le mieux en termes de couverture et de prix.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES