• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Inondations : l'assurance aurait-elle surestimé le coût ?

Publié par le , Mis à jour le 11/12/2014 à 11:16
Alors que les estimations du coût des inondations du Sud de la France du secteur assurantiel s’envolaient mi-novembre, il semblerait que la facture ne soit pas aussi salée. Le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema) évoque un coût bien moins important, bien que tous les critères ne soient pas encore réunis pour être précis. Explications.
 

Assurances : des estimations quelque peu…surestimées ?

 
Suite aux inondations du Sud de la France au mois d’octobre dernier, le premier réflexe des assureurs a été de réaliser des estimations.
 
Celles-ci prévoyaient un scénario catastrophe avec des coûts estimés s’élevant entre 600 et 800 millions d’euros pour les plus pessimistes. Relire Inondations : catastrophe naturelle et facture salée 
 
Pourtant le Gema a réalisé son propre bilan et le coût ne serait pas aussi élevé peut-on lire dans l'Argus de l'Assurance. Pour le groupe, le coût pour les particuliers s’établirait « seulement » à plus de 52 millions d’euros, représentés par près de 27 500 dossiers.
Une large majorité (89%) des sinistres concernerait les contrats d’assurance habitation tandis que l’assurance auto ne représenterait que 8% des demandes d’indemnisation. Côté assurance professionnelle, le coût devrait être minime par rapport au coût global.
 

Pas de bilan définitif

 
Le bilan du Gema n’est pas définitif. Il ne fait pas état de la répartition des indemnisations selon les cas : catastrophe naturelle, tempête, péril non reconnu.
 
Ces éléments auront pourtant un impact sur le coût global des indemnisations. Les sinistres éligibles à l’état de catastrophe naturelle pourront être en partie pris en charge par le secteur de la réassurance.
 
Ces estimations concernent uniquement les adhérents du Gema, regroupant 47 sociétés d’assurances, mais laissent présager un coût global plus bas que les premières estimations. Une facture qui devrait finalement s’établir à 200 millions d’euros maximum.
 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES