• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Intempéries du Sud-Est : des pertes non assurées à Mandelieu-la-Napoule

Publié par le

Interviewé par l’Argus de l’assurance, David Konopnicki, directeur de cabinet du maire de Mandelieu-la-Napoule, commune frappée par les inondations qui ont eu lieu dans le sud-est de la France le 3 octobre 2015, a fait un point sur les pertes non assurées dans sa ville. Etat des lieux.

Des travaux de prévention réalisés

Commune des Alpes-Maritimes, Mandelieu-la-Napoule a payé un lourd tribut aux inondations du début du mois d’octobre 2015. En effet, on dénombre malheureusement huit victimes.

Toutefois, le bilan humain aurait peut-être été encore plus lourd si la ville n’avait pas alloué une enveloppe de 18 millions d’euros pour la réalisation de travaux de lutte contre les inondations comme l’a signalé David Konopnicki à l’Argus de l’assurance. Ainsi, la Siagne, cours d’eau qui traverse la commune, a pu être aménagée et ses berges ont été confortées.

La solidarité nationale bientôt à l’œuvre ?

D’après le directeur de cabinet du maire, les dégâts causés à la commune lors de ces intempéries représentent entre 20 et 25 millions d’euros pour les parties essentiellement publiques comme le tennis municipal ou les voieries.

Pour affronter ce coût considérable, David Konopnicki compte sur la solidarité nationale exprimée par le président de la République lors de sa visite dès le lendemain de la catastrophe naturelle.

A noter qu’au total, ces intempéries qui ont eu lieu dans la nuit du 3 octobre dernier ont causé la mort de 20 personnes et des dégâts estimés entre 550 et 600 millions d’euros par l’Association Française de l’Assurance (AFA).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES