• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

L'assurance habitation des proprios et des locataires

Publié par le

L’assurance habitation rassemble les différentes garanties proposées aux locataires et aux propriétaires de biens immobiliers. Ce contrat qui protège des conséquences des risques liés aux explosions aux tempêtes, à la neige, à la grêle, aux dégâts des eaux, aux bris de glace et aux vandalismes, vols compris. Par ailleurs, le contrat multirisque habitation propose une assurance protection juridique, mais également des garanties d'assistance.

Locataires et propriétaires

La loi oblige le locataire à souscrire une assurance logement. Il reviendra à l’assureur de rembourser les frais des dommages faits par le locataire sur le bien ou à l’égard du propriétaire. Dans le cas (improbable) où le locataire est responsable d’un sinistre mais ne bénéficie pas d’assurance alors, il sera dans l’obligation de rembourser personnellement les victimes.

Pour éviter les mauvaises surprises, le propriétaire peut alors exiger une attestation d’assurance appartement lors de la remise des clés au locataire. Et l’exiger chaque année !

La non-assurance est une raison valable pour rompre un bail. Toutefois, le propriétaire ne pourra pas inciter le locataire à recourir aux services de telle ou telle entreprise d’assurances.

Si les textes de loi n’obligent pas les propriétaires à souscrire une assurance habitation, il est clair qu’elle reste une mesure de prudence intéressante. En effet, si le propriétaire n’est pas assuré alors il aura à payer intégralement les frais pour tous les dégâts causés à ses voisins.

L’assurance habitation concerne les propriétaires non occupants ?

Le propriétaire non occupant peut souscrire une assurance habitation contre ses risques de responsabilité, comme par exemple les sinistres qui naissent en raison d’un défaut d’entretien du logement.

Par ailleurs, l’assurance collective de l’immeuble assure l’ensemble des bâtiments et les responsabilités des copropriétaires. Et dans le cas où le contrat collectif de la copropriété ne le souligne pas alors, le copropriétaire peut garantir à titre personnel sa responsabilité envers les voisins, les éventuels locataires et la copropriété elle-même. Enfin, le copropriétaire peut à son tour souscrire une assurance complémentaire s’il estime que le contrat d’assurance de la copropriété ne couvre pas tous les risques.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES