• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

L'assurance habitation est-elle obligatoire quand on est étudiant ?

Publié par le

A chaque nouvelle rentrée, les étudiants en quête d’une assurance appartement pas chère  pour étudiant ne cessent d’augmenter. Cette hausse s’explique par le fait qu’habituellement, le bail de location contient obligatoirement une clause obligeant l’étudiant à souscrire une assurance habitation afin de prévenir les risques locatifs.

Dans quel intérêt doit-on se prévenir des risques locatifs ?

Lorsqu’on souscrit une assurance logement étudiant, on doit opter au minimum pour la garantie de « risques locatifs » du logement qu’on occupe. De ce fait, en cas d’incendie, d’évènements climatiques ou d’explosion, ce sera l’assureur qui va dédommager le propriétaire. Et étant donné la limite de cette garantie, l’étudiant devra donc se tourner vers les autres options d’assurances s’il souhaite bénéficier d’une couverture beaucoup plus étendue comme le bris de glace, les risques de vol ou l’infraction. A noter que lors de la remise des clés, le bailleur a le droit de réclamer à l’étudiant une attestation d’assurance et dans le cas où celui-ci n’a pas souscrit d’assurance, la loi autorise le bailleur à résilier le contrat de location.

Devis d’assurance : quelques critères à tenir en compte

Quoi de plus naturel que de réclamer une assurance maison moins chère lorsqu’on est étudiant compte tenu du fait qu’on ne dispose que d’un budget restreint. Ainsi, lorsqu’on demande le devis d’assurance habitation, il ne faut pas manquer de préciser à l’assureur la surface du logement en m², l’année de construction de celui-ci, la durée d’une inoccupation probable de l’appartement ou logement (au-delà de 45 à 90 jours, la garantie pourra être suspendue en cas d’inoccupation prolongée) ainsi que les dispositifs de sécurité envisagés pour protéger la maison. Il ne faut pas  non plus oublier de demander assez d’information sur les risques exclus, les franchises appliquées par l’assureur, les plafonds de garantie et bien évidemment sur le tarif de la cotisation. Si on remarque des situations pouvant être source de sinistre (canalisation trop usées, murs présentant des fissures, …), il vaudra mieux les déclarer à l’assureur et au propriétaire. Et en cas de sinistre, il faut le déclarer auprès de l’assureur dans un délai de 15 jours au maximum.

Bientôt la rentrée : en savoir plus sur le budget étudiant

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES