• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

L'assurance logement meublé est-elle importante ?

Publié par le

Si un locataire s’apprête à louer un appartement meublé, il n'est pas dans l'obligation de souscrire une assurance appartement meublé. Toutefois, bien qu’il ne soit pas obligé de souscrire une multirisque habitation, en cas de sinistre, sa responsabilité sera engagée.

Il est en effet toujours responsable vis-à-vis du bailleur des dommages engendrés à l'appartement durant son séjour. Il lui est donc recommandé de souscrire un contrat multirisque habitation, en particulier pour les risques d'incendie et les dégâts des eaux.

Assurance habitation : utile pour le propriétaire et pour le locataire

Le propriétaire peut réclamer une attestation d'assurance appartement meublé au locataire lors de son entrée dans la maison. Il peut l'imposer par l’intermédiaire d'une clause spéciale dans le contrat de bail. Toutefois, s’il s’agit d’un bail de courte durée, il est préférable que ce soit le bailleur qui s'assure directement. Le bail doit aussi comprendre une clause obligeant le locataire à contracter un contrat d'assurance qui prévoit la garantie risques locatifs  du logement occupé.

Le propriétaire peut ainsi souscrire une assurance appelée « assurance propriétaire non occupant ». Elle contient les garanties classiques, à  savoir, l'incendie, le vandalisme et le vol, le bris de glace, les dégâts des eaux, etc. En plus, elle contient les clauses se rapportant à la prise en charge de l’électroménager et des aménagements intérieurs.

Les droits des deux parties

Lors de la demande de devis d'assurance appartement meublé à son assureur, le locataire doit fournir quelques informations concernant le logement à assurer. Il devra préciser la surface de l’appartement en m², son année de construction, les sécurités de l’appartement (alarmes, serrures, etc.), le nombre de pièces, et la durée où l’appartement sera inoccupé dans l'année.

Lors de la signature du contrat, le locataire doit bien vérifier les risques exclus, les plafonds de garantie et le prix de la cotisation. Le locataire doit avertir son assureur ou le propriétaire si des situations pouvant causer un sinistre se présentent, comme la canalisation qui peut lâcher. Si un sinistre se produit, le locataire doit le déclarer dans les quinze jours maximum par lettre recommandée avec avis de réception.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES