L'importance de l'assurance copropriété

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > L'importance de l'assurance copropriété

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

L'importance de l'assurance copropriété

|
Consultations : 1299
Commentaires : 0
Une assurance pour couvrir les parties communes en cas de dégradation

Une assurance de copropriété, bien qu’elle ne fasse partie des assurances logement obligatoires, celle-ci est fortement recommandée. Elle permet, en effet, de prévenir les dégâts matériels sur les parties communes. Avant de souscrire un tel contrat, voici quelques points à ne pas négliger.

Une assurance de copropriété, pour quoi faire ?

La couverture de cette garantie concerne les parties communes. Ces dernières sont susceptibles de faire l’objet de dégradations, de dégâts des eaux ou de destructions partielles ou totales. Si tel est le cas, en l’absence d’une assurance de copropriété, les copropriétaires se trouvent dans l’obligation de se mettre d’accord sur les dépenses occasionnées par les réparations. Grâce à l’assurance de copropriété, les frais des dégâts matériels sont couverts.

De plus, les copropriétaires jouissent d’une garantie responsabilité civile, au cas où un accident résultant des parties communes arrive et cause des dommages corporels à autrui.

Choisir une assurance de copropriété

Cela implique une analyse des besoins de chaque propriété : quel type de sinistres est le plus susceptible de se réaliser ? A partir de là, le syndicat de copropriété peut définir la formule qui convient le mieux : une assurance de copropriété de base ou une formule assortie de différentes options comme le remboursement des frais découlant d’un relogement, suite à un sinistre ou encore le remboursement des services d’un expert.

Le coût de la cotisation

La surface à l’extérieur des murs, celle des caves, des combles et des greniers sont prises en compte pour l’évaluation de la cotisation à payer.

Ce montant varie aussi de l’état des parties communes : plus elles sont vétustes, plus le montant est élevé. Les risques de sinistres sont en effet, plus élevés dans ce cas. Ainsi, si le syndicat de copropriété décide d’investir dans l’installation d’équipement dont l’objectif est d’amoindrir les risques, l’assureur en tient compte et peut réviser la cotisation à payer.

En ce qui concerne l’indemnisation, l’assureur se base sur l’estimation de la valeur réelle du bien. La dépréciation de la valeur de ce dernier, pour cause d’usure, est ainsi prise en compte dans le calcul de l’indemnisation. Néanmoins, il est possible pour le syndicat de copropriété de solliciter une indemnisation dont le montant correspond à une valeur à neuf. Dans ce cas, le syndicat doit s’engager à ce que la reconstruction de l’immeuble s’effectue dans les deux ans et au même endroit.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS