L'indemnisation du dommage subi en cas de cambriolage

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > L'indemnisation du dommage subi en cas de cambriolage

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

L'indemnisation du dommage subi en cas de cambriolage

|
Consultations : 1937
Commentaires : 0
Assurance habitation et cambriolage

Au-delà d’être obligatoire dans le cas d’un logement vide, la souscription d’une bonne assurance habitation apparaît finalement assez indispensable ne serait-ce que face à la recrudescence des cambriolages en France. Une assurance adaptée à ce type de risques permet en effet d’être couvert contre les atteintes aux biens mobiliers qui se trouvent à l’intérieur de la maison assurée.

Les modes de remboursement

Les modes de remboursement à la suite d’un cambriolage sont de deux ordres.

En effet, l’assureur peut calculer le montant dû au titre de l’indemnisation sur la base de la valeur des biens lors de la production du sinistre. Il prend alors en compte le coefficient de vétusté pour estimer la somme à verser à l’assuré.

Par ailleurs, l’indemnisation octroyée peut également être fixée en tenant compte du prix d’achat des biens volés. Cette formule est la plus avantageuse, car elle permet d’obtenir le remboursement de la totalité du prix d’acquisition des biens dérobés. Dans ce cas, il est conseillé de conserver les factures d’achat ou toute autre pièce justificative en tant que preuve du montant des biens acquis.

Les limites au remboursement

Le remboursement des préjudices subis à la suite d’un cambriolage comporte des limites.

En effet, la prise en charge de l’assurance habitation peut être conditionnée à la présence de différents dispositifs de sécurité comme la mise en place d’alarmes antivol, l’installation de rideaux métalliques ou d’une grille de protection, le but de ces dispositifs étant de renforcer la sécurité du logement. L’absence de tels dispositifs leur défectuosité ou leur non-conformité peut constituer une faute imputable à l’assuré justifiant la réduction du montant de l’indemnisation accordée.

Enfin, le remboursement du préjudice subi peut être réduit par l’application d’une franchise.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS