Assurance habitation

La maire de Paris pense interdire Airbnb de certains arrondissements

Publié par le

Airbnb bientôt interdit de certains arrondissements de Paris ?

Régulièrement mis en avant pour expliquer la hausse des prix, Airbnb pourrait bien être interdite dans certains arrondissements de la capitale. La maire de Paris estime que la plateforme de location a fait « perdre » 26 000 logements dans les quatre arrondissements centraux.

« Interdire Airbnb dans un certain nombre d'arrondissements parisiens »

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, la maire de Paris a dressé un bilan de son premier mandat. Parmi les sujets évoqués, Anne Hidalgo s’est exprimée sur l’inévitable dossier Airbnb. L’élue demande à l'Etat de lui donner « la possibilité d'agir, et d'aller, pourquoi pas, jusqu'à l'interdiction d'Airbnb dans certains quartiers ». Une position réaffirmée ce matin au micro de France Inter. « On a, à l'arraché, obtenu du gouvernement précédent des mesures pour encadrer, mais il faut aller plus loin, et peut-être même interdire Airbnb dans un certain nombre d'arrondissements parisiens qui n'en peuvent plus. Ça, ça joue directement sur le marché de l'immobilier ».

Un référendum dans les arrondissements centraux de la capitale ?

Mis en avant pour expliquer la hausse des prix des loyers, la plateforme de location est régulièrement visée par des élus de la capitale. Parmi eux, Ian Brossat, milite ardemment pour une modification de la législation et notamment pour que les municipalités puissent elles-mêmes fixer le nombre de nuitées maximum. L’adjoint au logement s’était également prononcé, lui aussi, pour une interdiction de la plateforme dans les quatre premiers arrondissements de la capitale. « J’aimerais qu’on fasse un référendum dans ces arrondissements, pour voir ce que les Parisiens en pensent. Mais si d’autres arrondissements le souhaitent également, ils pourraient être associés », expliquait-il dans un interview accordé à Challenges.

Airbnb était décidément le sujet du week-end puisque Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie de Paris en charge de l'urbanisme, a lui aussi été de son coup de gueule contre la plateforme. Invité au micro de France Info, il a tenu à rappeler qu’Airbnb contribuer à la difficulté qu'ont les Parisiens d'accéder au logement. Anne Hidalgo a d’ailleurs déclaré que la plateforme a fait « perdre » 26 000 logements dans les quatre premiers arrondissements de Paris. A quelque mois des élections municipales, le dossier Airbnb promet d’être un sujet brulant de la campagne parisienne.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES