La responsabilisation des locataires dans l'assurance logement

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > La responsabilisation des locataires dans l'assurance logement

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

La responsabilisation des locataires dans l'assurance logement

|
Note :
Consultations : 5106
Commentaires : 2
Duflot se met les bailleurs sur le dos !

Un article paru sur Vousfinancer.com le 12 février dernier mentionne la réaction de l’UNPI qui demande la responsabilisation des locataires dans le cadre d’une assurance logement, essentiellement, dans la garantie universelle des risques locatifs (GURL). Cette garantie doit couvrir une part importante de la loi sur le logement et sur l’urbanisme.

La garantie universelle des risques locatifs

La garantie universelle des risques locatifs est un fond en assurance habitation qui permet de prévenir les loyers impayés des propriétaires bailleurs. D’après Cécile Duflot, la ministre du Logement, la GURL doit entrer dans le cadre du projet de loi sur l’urbanisme et le logement.

Le principal objectif de la ministre est de faire connaître cette garantie à un maximum de bailleurs afin qu’elle soit correctement due par ces derniers. Elle vise alors trois points essentiels pour redynamiser ce projet.

En premier temps, elle veut faire de cette assurance une obligation pour les propriétaires.

En second lieu, elle veut obliger les compagnies d’assurance de commercialiser cette formule.

Troisièmement, elle vise à faire un prélèvement de 2 % sur tous les frais de loyers afin d’alimenter le fonds national d’assurance. 

La réaction de l’UNPI face à cette décision

D’après le président de l’Union nationale de la propriété immobilière, Jean Perrin, le financement exclusif des propriétaires concernant la GURL n’est pas viable. Pour l’UNIP, il faut intégrer les locataires dans ce système.

Selon l’avis de l’UNIP, lorsque les locataires ne sont pas intégrés dans le financement de la garantie universelle des risques locatifs, le système ne marchera pas. La GURL, selon l’UNIP, n’incite pas le bailleur à louer un logement, car les demandes qu’il reçoit pour la location d’un logement qu’il met sur le marché sont nombreuses.

Afin de faire part de ces requêtes, le président de l’UNIP demande à faire une rencontre avec la ministre du Logement, et ce, au nom des propriétaires privés.  

L’avis d’Assurland : l’UNIP préconise la participation des locataires dans le projet de la garantie universelle des risques locatifs. Selon l'UNIP, le financement de cette garantie uniquement ne constitue qu’un projet répressif pour les propriétaires et les bailleurs propriétaires.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


Une assurance est faite pour couvrir un risque qui engage la responsabilité d'une personne. Ici Duflot demande aux victimes des non paiement, les propriétaries, de payer pour les locataires. Tous les propriétaires ne sont pas de riches propriétaires fonciers et 2 % de plus, ce n'est pas rien. Il est temps que les propriétaires aillent manifester dans la rue, ras le bol de ces lois toutes plus débiles les unes que les autres.

il faut quel mette sa maison pour comprendre
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS