Assurance habitation

La tempête Amélie laisse 30 000 foyers sans électricité

Publié par le , Mis à jour le 04/11/2019 à 14:00

La tempête Amélie a entraîné des inondations dans le sud-ouest et le sud-est

Mise à jour : le corps de la femme disparue à Nice a été retrouvé par les pompiers en fin de matinée.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la tempête Amélie a ravagé le sud-ouest de la France. Vents violents, rafales dépassant les 160 km/h, pluies, chutes d'arbres... les dernières 48 heures furent mouvementées et non sans dégâts. La vigilance orange a été levée pour la plupart des départements concernés mais reste de mise pour la Charente-Maritime.

De fortes rafales enregistrées

Pour Amélie, on parle bien de tempête et non de catastrophe naturelle. Rappelons qu'un événement est considéré comme tempête lorsqu'il implique un vent soufflant à plus de 100 km/h. La catastrophe naturelle implique quant à elle que le vent atteigne 145 km/h en moyenne pendant 10 minutes et/ou 215 km/h en rafales.

Le risque n'est toutefois pas à minorer, Amélie restant extrêmement violente. Des rafales à 163 km/h ont été relevés au cap Ferret (Gironde), à 148 hm/h à Messanges (Landes), à 146 km/h à Belle-Il-en-Mer (Morbihan), à 138 km/h à Biscarosse (Landes) mais aussi à 121 km/h à Bordeaux et 104 km/h à Bergerac (Dordogne). Dans l'après-midi, une fois le gros de la tempête passé, les rafales se sont stabilisées autour de 100 km/h.

Pour le moment, les secours ont signalé six blessés légers. Une femme a été portée disparue depuis dimanche midi suite à un glissement de terrain à Nice. 47 personnes ont également été évacuées d'un camping à Aureilhan (Hautes-Pyrénées) et mis en sécurité.

Jusqu'à 140 000 foyers touchés par les coupures d'électricité

Ce lundi matin à 9 heures, quelques 30 000 foyers demeurent privés d'électricité en Nouvelle-Aquitaine. Ce week-end, ce ne sont pas moins de 140 000 foyers qui ont été concernés par les coupures dans les régions Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Occitanie ainsi qu'en Auvergne. Le distributeur d'électricité Enedis a indiqué que 1 700 techniciens sont toujours mobilisés pour faire face au problème.

Côté assurance, vous devez fournir les documents suivants dans les 5 jours suivant l'événement afin d'être couvert :

  • description des dommages causés par la tempête
  • liste de tous ce qui a été perdu ou endommagé (immobilier, bâtiment, etc...)
  • joindre toutes les factures possibles pour être indemnisé au mieux.

La couverture sera plus avantageuse avec une bonne assurance habitation, pouvant notamment comprendre une garantie tempête (cette dernière ne prend en revanche pas l'intégralité des dommages).

Inondations, perturbations du trafic routier et ferroviaire

Avec de tels vents, la vigilance orange « orages, vent, pluie-inondation » a été établie dans plusieurs départements du sud-ouest, sud-est et du centre ce week-end. Elle a été levée pour tous les départements hors Charente-Maritime avec le retour d'un calme relatif dimanche après-midi. La vigilance jaune est cependant maintenue pour une soixantaine de départements. À Biarritz, l'accès aux plages à marée haute a été interdit dès dimanche et jusqu'au mardi 5 novembre.

Plusieurs axes de circulation (principalement des départementales) ont été bloqués par des chutes d'arbres ce dimanche. En Vendée, on dénombre pas moins de 93 arbres tombés sur les routes et 35 pour le Morbihan. Des TER ont aussi été annulés, retardés ou reportés en Nouvelle-Aquitaine. Des interventions ont dû être réalisées pour « une cinquantaine d'arbres sur les voies », selon la SNCF.

Le sud-est a été particulièrement victime d'inondations. Certains quartiers de Marignane, non-loin de la cité Phocéenne, ont été retrouvés sous 50 mm d'eau, immergeant pour certains caves et rez-de-chaussés. Les pompiers ont évacué une trentaine d'automobilistes coincés dans leur véhicule. L'autoroute A7 dans les deux sens de circulation et l'A51 dans le sens Marseille/Aix-en-Provence, mais aussi l'A62 entre Bordeaux et Toulouse au niveau d'Auros ont été temporairement fermées. Deux vols ont été annulés dimanche matin à l'aéroport d'Ajaccio et deux autres détournés vers Bastia.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES