• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

La tempête Egon n'est pas une catastrophe naturelle

Publié par le

Il y a quelques jours, la tempête Egon frappait le nord de la France, laissant aujourd’hui de nombreux dégâts matériels. Les sinistrés se tournent alors vers leurs assureurs pour obtenir des indemnisations.

Quels dégâts occasionnés par la tempête Egon ?

La tempête Egon a fait de nombreux dégât dans le nord de la France. Pas étonnant avec des rafales allant jusqu’à 150 km/h. Toitures arrachées, arbres arrachés, inondations, des foyers sans électricités, la tempête n’a pas épargné les biens matériels des habitants du nord de la France. L'Office national des forêts (ONF) déconseillait de se rendre le week-end suivant dans les forêts du nord et du nord-est de la France.

A Soissons, c’est la rosace de la cathédrale qui n’a pas résisté aux rafales de vent, se brisant sur l’Orgue, abîmé lui également, rapporte lci.fr. A Reims, le toit du musée de l’automobile s’est en partie envolé et des voitures ont été abîmées. A Morangis dans l’Essonne, un platane est tombé dans le parc de la Mairie.

Au-delà des dégâts matériels, le décès d’une femme est à déplorer dans les Alpes-Maritimes, écrasée par un arbre déraciné, comme une cinquantaine de blessés en tout.

Une tempête n’est pas une catastrophe naturelle

Même si une tempête est un aléa climatique, du point de vue des assureurs, ce n’est pas considéré comme une catastrophe naturelle. Les sinistrés ne peuvent donc pas compter sur l’intervention de l’Etat, mais seulement sur leur assurance. A condition d’en avoir souscrit une.

Tous les contrats d’assurance de biens comportent une garantie contre les tempêtes. Une assurance multirisques habitation (pour les habitations), une assurance auto tous risques (pour les véhicules), une multirisques entreprise (pour les bâtiments d’entreprise), contiennent donc toutes une garantie contre les tempêtes.

C’est que qu’on appelle la garantie tempête. D’un point de vue des assureurs, la définition des tempête correspond à un vent qui a causé des dommages à des bâtiments de bonne construction dans un certain rayon. Les indemnisations se font comme précisées dans le contrat souscrit.

Pour obtenir une indemnisation il convient alors de déclarer le sinistre à son assureur dans les 5 jours après la découverte du sinistre. En déclarant ce sinistre, il convient de décrire les dommages subis, chiffrer la perte des biens matériels abîmés par la tempête, et fournir toutes les preuves par n’importe quel moyen (photo, facture, etc.).

L’assureur peut dépêcher à ses frais un expert pour fixer le montant de dommage avec le sinistré.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES