Assurance habitation

Le gouvernement envisage un report de la suppression de la taxe d'habitation

Publié par le , Mis à jour le 17/07/2020 à 17:10

La taxe d'habitation devait être supprimée en 2023

Les foyers les plus aisés vont peut-être subir un report de la suppression de la taxe d’habitation prévue en 2023. L’idée a été évoquée par le Président de la République lors de son interview du 14 juillet 2020.

Une suppression de la taxe d’habitation prévue en 2023

« Il y a une option qui est possible, c’est à la main du gouvernement, qui serait de décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous, la suppression de la taxe d’habitation, ce qui est peut-être en période de crise quelque chose de légitime ». L’annonce nous vient du Président de la République au moment de son interview télévisée du 14 juillet 2020.

Interrogé sur une possible hausse des impôts en ces temps de Covid-19, Emmanuel Macron assure qu’il n’en sera rien. Cependant, il n’exclut pas de décaler la suppression de la taxe d’habitation. Une information qui vient d’être confirmée par son ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire.

Dans une interview accordée au journal de France 2, le ministre indique que la taxe d’habitation sera bel et bien supprimée mais qu’un report de la mesure est envisagé : « Je veux qu’il n’y ait aucune ambiguïté, la promesse du président de la République a été tenue pour les 80 % (des ménages) et elle sera tenue puisque la suppression de la taxe d’habitation a été votée et la taxe d’habitation sera bien supprimée ».

Le patron de Bercy explique que la suppression totale de la taxe d’habitation prévue pour 2023 est un coût pour les finances publiques. Selon les estimations, il serait de 10 milliards d’euros. A l’inverse, le gain s’élève à 17 milliards d’euros pour 24.4 millions de foyers.

Sans rentrer dans les détails, il a évoqué un possible report pour « une partie de ces 20%, ceux qui paient les taxes les plus élevées et ceux qui ont le plus les moyens dans notre pays ».

Le politique a annoncé qu’il allait consulter les parlementaires « pour voir ce qu’ils en pensent » et « faire des propositions au Premier ministre » avant des arbitrages définitifs.

Selon les informations du Parisien, ce report pourrait être décalé « d’une année seulement ».

Qui sont les 20% de Français les plus aisés ?  

Pour rappel, cette année, ce sont 80% des foyers fiscaux qui sont exonérés de la taxe d’habitation. Mais qui sont les 20% des Français qui continueront à payer cette taxe locale ? Selon les données de l'Insee, il s’agit des personnes qui ont des revenus supérieurs à 27 706 euros soit 2 482.50 euros par mois (1 part fiscale) ou 56 438 euros pour un couple avec deux enfants.

A noter que si vous êtes propriétaire d’une résidence secondaire, l’exonération de la taxe d’habitation ne vous concernera pas. Vous devrez toujours vous acquitter de cet impôt.

En 2019, plus de 17 millions de foyers ont bénéficié d’un dégrèvement de 65% sur un peu moins de 30 millions d’assujettis. A l’époque, c’est ce sont les Vendéens qui ont pu profiter massivement des baisses de l’impôt avec quasiment 69% des foyers concernés. A l’inverse, c’est en Ile-de-France et plus particulièrement Paris que la diminution est la plus faible avec seulement 33% des foyers concernés.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES