• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Le risque d'incendie domestique davantage pris en compte

Publié par le

Baromètre Kidde-BVA : avez-vous conscience du risque d'incendie domestique ?

En France, le taux d’équipement des ménages en détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) atteint désormais 88 %. Toutefois, le 5e Baromètre Kidde-BVA laisse apparaître que la prise de conscience du risque d’incendie domestique est encore insatisfaisante. Explications.

L’obligation prévaut sur le risque d’incendie

Le 8 mars 2015, l’obligation d’installation d’un détecteur de fumée au sein du logement entrait en vigueur dans l’Hexagone.

Deux ans plus tard, le 5e baromètre réalisé par Kidde, marque d'extincteur et de détecteur de fumée, et le groupe BVA, société d'études et conseil spécialisée dans l'analyse comportementale, considère qu’il n’existe pas encore de réelle prise de conscience du risque incendie parmi les Français. En effet, l’installation d’un tel dispositif est surtout motivée par l’instauration d’une obligation légale.

Savez-vous où installer votre détecteur ?

Ce nouveau baromètre signale que plus de la moitié des sondés (ndlr : 60 %) ont fait l’acquisition d’un DAAF afin de se conformer à la nouvelle réglementation. Et, 43 % d’entre eux disent ne posséder qu’un seul détecteur de fumée.

L’on apprend aussi - et c’est assez encourageant - que 42 % des personnes sollicitées sont au courant qu’un tel détecteur doit être installé dans la zone qui dessert les chambres mais aussi dans la principale pièce à vivre pour une alerte rapide en cas de départ de feu pendant la journée et en pleine nuit.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES