Assurance habitation

Multiassistance prestataire : les assurés optent pour la réparation en nature

Publié par le , Mis à jour le 25/11/2019 à 15:50

Selon un sondage, 48 % des clients optent pour la réparation en nature (REN)

Une enquête menée par le cabinet Octen Consulting pour Multiassistance a révélé que 48 % des clients optent pour la réparation en nature (REN) afin de résoudre des sinistres habitations. L'assureur peut faire appel à une liste de prestataires spécialisés dans la réparation de tel ou tel type de sinistres. Multiassistance est spécialiste en gestion et réparation de sinistres.

Quelques chiffres autour de la réparation en nature assurance

Pour rappel, la REN consiste pour la compagnie d’assurance de mandater un artisan ou un prestataire de son réseau pour résoudre les sinistres habitation. Dans le cadre d'une REN, l'assureur prend en charge l'intégralité des opérations visant à réparer le préjudice subi par le logement de l'assuré.

En fonction de la gravité du sinistre, Multiassistance va faire appel à un de ses prestataires selon trois niveaux de zonage par rapport au lieu du sinistre :

  • au niveau infra-départemental ;
  • au niveau régional ;
  • au niveau national.

« Nous nous appuyons sur un réseau de professionnels qualifiés et mobilisables dans le but de minimiser le temps de gestion du sinistre et d’avoir une véritable force d’intervention rapide, performante, disponible et économiquement rentable », allègue Ronan Moaligou, directeur du développement chez Multiassistance.

Un forfait d'assurance habitation comprenant la REN comme ceux que peut proposer Multiassistance comporte plusieurs avantages :

  • L'assureur se charge pour vous de trouver un un professionnel pour le devis et la réparation ;
  • Vous n'aurez rien à avancer ;
  • Vous ne paierez pas de franchise ;
  • Le sinistre est traité dans de plus brefs délais.

L’étude révèle qu’uniquement 26 % des 257 sondés optent pour la solution au gré à gré et 26 % pour l’indemnisation sur devis. Or la REN intervient uniquement dans 12 % des indemnisations de sinistres habitation en France. Après avoir comparé près de 100 devis artisans, Multiassistance a remarqué que la REN était en moyenne 14 % moins coûteuse ; il n’est donc pas étonnant que les Français privilégient ce mode d’indemnisation.

Encore très peu d’assureurs intègrent la REN dans leurs objectifs de gestions de sinistres, pourtant, les analyses d’Octen s’appuient sur le fait que si 48 % des dégâts des eaux seront traités par REN, la profession de réaliser des économies de 113 millions d’euros dans leur gestion des sinistres. Le cabinet d’étude incite donc les professionnels à explorer cette méthode !

La réparation en nature de Multiassistance : avis ?

Mais certains assureurs se méfie de la REN et ont un avis moins tranché : « Nous allons attendre de vérifier que leurs entreprises référencées vont, en cas d’événements exceptionnels, accepter de consacrer du temps sur ces dossiers plutôt que sur des saisies directes par les sinistrés, plus rentables pour eux », témoigne Thierry Gaudeaux, directeur indemnisation de Generali France à L'Argus de l'Assurance dans leur numéro 7352.

D'autres assureurs tels que Pacifica, Allianz ou encore BCPE Assurances proposent également ce genre de forfaits. 

A propos de Multiassistance

Multiassistance est le leader Français du marché de la réparation en nature. C’est grâce à une gestion innovante et dynamique qu’il a pu en 15 années d’existence, se constitué plus de 1 500 prestataires du bâtiment agréés. Ces prestataires interviennent directement au domicile des sinistrés.

Le groupe gère près de 100 000 dossiers par an et effectue également des travaux de rénovation, de transformation et d’embellissement de l’habitat. Filiale du groupe Multiasistencia créé il y a de cela 30 ans en Espagne, le groupe s’étend vers l’international et prévoit le démarrage de son activité au Brésil.

Multiasistencia a enregistré un chiffre d’affaire au niveau mondial de 180 millions d’euros en 2013.

Mise à jour : Allianz Parteners a acheté Multiasistencia en 2018.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES