• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Les intempéries ont coûté 1,8 milliard d'euros

Publié par le

L’Association Française de l’Assurance (AFA) a dévoilé ses premières estimations s’agissant du coût des dégâts causés par les intempéries entre le 26 novembre et le 1er décembre 2014. Et les chiffres sont assez considérables : près de 50 000 sinistres ont été enregistrés pour un coût pour les assureurs estimé entre 180 millions et 220 millions d’euros.

Les sinistres plus coûteux en 2014

Le récent épisode cévenol qui a sévi dans de nombreux départements comme le Var, le Gard, l’Aude,…etc. Rien que dans le Var et le Languedoc, la Caisse Centrale de Réassurance (CCR) évalue les sinistres entre 150 millions d’euros et 300 millions d’euros.

Les chiffres du mois de novembre 2014 révèlent que le coût des intempéries depuis janvier 2014, représente 1,8 milliard d’euros. Ce montant est supérieur de 300 millions d’euros à celui enregistré en 2013.

Ce sont surtout les orages sévissant lors de la Pentecôte qui ont gonflé la facture car ils représentent à eux seuls plus de la moitié de ce montant entre 800 millions d’euros et 900 millions d’euros, selon les estimations.

Des prix en hausse

Face au coût de ces intempéries, des assureurs ont choisi d’augmenter leurs tarifs d’assurance dommages, surtout la multirisque habitation (MRH). Ainsi, la majorité des organismes d’assurance augmenteront leurs tarifs entre 2 et 5 % l’année prochaine.

Rappelons que l’assurance dommages en France est régie par le régime cat’ nat’, du moins, les dommages provoqués par des intempéries qui ne peuvent être assurées et qui entrent sous la couverture du régime de remboursement du 13 juillet 1982. Pour bénéficier de la garantie cat’ nat’, l’assuré doit placer ses biens sous la couverture d’une assurance dommages, les dommages subis doivent être considérables et provoqués par une intempérie et la commune dans laquelle ses biens se trouvent doit avoir fait l’objet d’une déclaration d’état de catastrophe naturelle parue au Journal officiel.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES