Assurance habitation

Les jeunes sont 83 % à avoir besoin de leurs parents pour se loger

Publié par le

Les jeunes sont peu nombreux à avoir leur propre habitation

Une enquête menée par le Groupe Polylogis, bailleur social, met en avant la difficulté qu’ont les jeunes pour accéder à un logement. Seulement 17 % vivent dans une habitation qui leur est propre.

Vivre dans son propre appartement est rare pour les jeunes

Des difficultés criantes. Le Groupe Polylogis vient de publier les résultats d’une étude menée sur l’accès au logement des jeunes. Selon cette enquête, seuls 17 % des 18-24 ans vivent dans un logement sans leurs parents et qu’ils financement par eux-mêmes. Les moins de 24 ans sont dans une période charnière de leur vie. Celle-ci est généralement synonyme d’entrée dans la vie active et de période de fin d’études. Le Directeur général délégué du Groupe Polylogis, Christian Giuganti, explique que « l’accès à un logement autonome pour un jeune se fait en général en plusieurs étapes intermédiaires, qui évoluent selon le statut : étudiant, en recherche d’emploi, actif, etc. ».

Des conditions parfois précaires

Ces résultats impliquent de fait que la plupart des 18-24 ans vivent dans le même logement que leurs parents ou que ces derniers financent l’habitation de leur enfant. Le revenu moyen de cette tranche d’âge explique partiellement ces résultats. Selon le site Seloger.com, les revenus mensuels moyens des 18-24 ans varient entre 795 € et 1250 €. En outre, Christian Giuganti analyse que « cette population de jeunes est la première exposée aux tensions et exigences du marché du logement ». Au coût d’un appartement doit en effet s’ajouter celui de l’assurance habitation ou bien encore les charges comme l’électricité.

La possibilité des logements sociaux

Face à ces difficultés, les jeunes de moins de 24 ans pourraient prétendre à l’accession aux logements sociaux. Cette étude constate que ce n’est pourtant pas le cas. Alors que les 18-24 ans représentent 10 % de la population Française, ils sont seulement entre 7 et 10 % à habiter dans des logements HLM. Pour les encourager à vivre dans un logement social, Daniel Biard, Président du Comité exécutif du Groupe Polylogis compte rétablir l’image des HLM. Il y a « un travail à mener sur l’offre, l’image des HLM, les possibilités d’accès et les moyens alloués au secteur HLM pour répondre à cette question » explique-t-il. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES