• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Location : bientôt la baisse des frais d'agence

Publié par le

Le 15 septembre 2014, de nombreux locataires vont avoir le sourire aux quatre coins de France. En effet, à compter de cette date, les honoraires souvent considérables que les locataires doivent verser aux agences vont se trouver limités. Cela devrait permettre aux principaux intéressés de réaliser jusqu’à 50 % d’économies. Explications.

Un coût prohibitif

A partir du 15 septembre prochain, les honoraires versés aux agences pour la location d’un logement vont baisser. 

Fixés librement par les professionnels de l’immobilier, ces frais d’agence représentent généralement entre un mois et un mois et demi de loyer. Pire, lorsque la demande excède l’offre, ils peuvent représenter jusqu’à deux mois et demi de loyer.

Avec la loi Accès au logement et à un urbanisme rénové (Alur), l’on va bientôt connaître un plafonnement de ces honoraires qui seront fixés en tenant compte exclusivement de la surface du logement à louer ainsi que de la zone géographique concernée.

Plus précisément, ces frais d’agence représenteront 12 euros au maximum par m2 dans les « zones très tendues », autrement dit dans la capitale et une soixantaine de ville de la petite couronne, 10 euros par m2 pour les « zones simplement tendues » et 8 euros par m2 ailleurs dans l’Hexagone.

Un coût divisé par deux ?

Par exemple, pour un deux-pièces parisien de 40 m2 au loyer de 1 100 euros, le locataire ne devra bientôt payer que 600 euros (ndlr : 40 m2 x 12 euros) contre 1 100 euros au minimum à l’heure actuelle. Soit une appréciable économie de 45 %.

Si l’on prend un appartement de 45 cm2 situé à Bordeaux dont le loyer mensuel représente 543 euros, le locataire devra alors payer 450 euros (ndlr : 45 m2 x 10 euros) au titre de ces honoraires. Soit une économie de 17 %.

Ainsi, il ressort de ces calculs que c’est au cœur des « zones très tendues » que cette petite « révolution » aura les effets les plus visibles.

A noter qu’il n’est pas tenu compte ici des frais relatifs à l’état des lieux qui se limiteront, quant à eux, à 3 euros par m2.

Au-delà de ces chiffres, il ne faut pas oublier de souscrire une assurance habitation. En effet, si l’on excepte le cas du logement meublé, le locataire est tenu d’être assuré. D’ailleurs, s’il omet de présenter une attestation d’assurance, le propriétaire peut légitimement procéder à la résiliation pure et simple du bail.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES