Assurance habitation

Logement indigne : la Fondation Abbé Pierre a rénové 2 000 taudis

Publié par le , Mis à jour le 22/05/2019 à 15:15

La Fondation Abbé Pierre et son programme "SOS Taudis" aident les personnes mal logées et les propriétaires pauvres

La Fondation Abbé Pierre part à l’assaut des logements insalubres. Avec son programme « SOS Taudis », 2 000 logements ont pu être rénové depuis 2012 pour un montant de 9 millions d’euros. L’occasion de venir en aide à des propriétaires pauvres et des personnes mal logées.

9 millions d’euros pour aider les propriétaires pauvres

Novembre 2018, la ville de Marseille est sous le choc après l’effondrement de deux immeubles provoquant la mort de 8 personnes. Une tragédie qui remet sur le devant de la scène la question du logement insalubre en France. Rien que pour la région Ile-de-France ce sont 170 000 habitations qui ont été recensés comme insalubres.

Selon des récents chiffres, 14 villes ont été identifiés par le gouvernement pour ce type de problème : Mulhouse, Montpellier, Grigny ou encore St Etienne-du-Rouveray. Au total, la Fondation Abbé Pierre estime que 1,3 million de personnes vivent dans des logements qui menacent leur santé et leur sécurité.

Face à ce phénomène, la Fondation Abbé Pierre s’engage avec son programme « SOS Taudis ». Elle sillonne le pays pour venir en aide à des personnes mal logées ou donner un coup de pouce à des propriétaires pauvres qui n’ont pas les moyens de financer des travaux. Depuis 2012, 2 000 taudis ont pu être rénovés grâce à la Fondation pour un montant de 9 millions d’euros : « les deux tiers des logements qui ont été rénovés étaient des habitats indignes, un tiers des logements avaient besoin de rénovation énergétique car les gens qui y vivaient avaient froid » explique Julia Faure de la Fondation Abbé Pierre.

Le plan « Initiative copropriétés » du gouvernement

Pour lutter contre les logements insalubres, le gouvernement a lancé en 2018 « Initiative copropriétés ». Un plan de 10 milliards d’euros sur dix ans qui s’étale de 2019 à 2029. Trois axes d’action seront menés durant ce laps de temps :

  • La transformation avec une reconstruction des offres de logements
  • Redresser : faciliter le rachat d’un logement par des opérateurs publics lorsque que le propriétaire n’est pas en mesure de financer des travaux. 
  • Prévenir pour éviter une défaillance des futurs logements.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES