Loi Alur : comment assurer une colocation ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Loi Alur : comment assurer une colocation ?

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Loi Alur : comment assurer une colocation ?

|
Consultations : 2272
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Tous les locataires sont tenus de souscrire une assurance multirisque habitation. La situation se complique un peu dans le cas des colocataires, qui dont donc plusieurs à devoir assurer l’habitation. La loi Alur apporte des précisions sur le sujet.

La colocation, une pratique désormais courante

La colocation est une pratique qui est particulièrement répandue auprès des jeunes, qu’il s’agisse d’étudiants ou de cadres. Avec les loyers qui ne cessent d’augmenter, en particulier dans les grandes villes, il est parfois impossible de supporter les charges d’une habitation en solo. Lorsque ces frais sont partagés, il existe des règles spécifiques à respecter par rapport à l’assurance. La question qui se pose est de savoir si chacun souscrit sa propre assurance ou si chacun participe à une assurance commune… La loi Alur apporte les réponses.

Assurance habitation en colocation : la réponse de la loi Alur

Aujourd’hui, on peut faire la distinction entre deux façons d’assurer un bien en colocation. D’une part, les colocataires peuvent désigner un colocataire qui souscrit une assurance pour l’habitation. Les autres s’acquittent de leur part. L’inconvénient réside dans l’obligation de contracter une nouvelle assurance dans le cas où le colocataire précédemment désigné décide de déménager.

D’autre part, il y a l’option impliquant que chacun des colocataires souscrit une assurance pour la partie de l’habitation où il vit. Ici, le souci se pose dans le cas où les parties communes subissent des dommages. Il faut alors définir la responsabilité des locataires, cela peut freiner le remboursement des éventuelles dépenses.

Avec la loi Alur, le propriétaire peut contracter une assurance habitation de son propre chef et le préciser dans le bail de location. Les colocataires paieront alors, en sus du loyer, mensuellement, les frais inhérents à cette assurance.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS