Assurance habitation

Luko, Lovys : ces assurtech qui misent beaucoup sur les partenariats

Publié par le , Mis à jour le 04/05/2021 à 15:15

La signature de partenariats est à l'ordre du jour chez les assurtech, en particulier spécialisées dans l'assurance habitation. Luko et Lovys ont inauguré plusieurs nouvelles collaborations, dans le but de développer des synergies avec d'autres acteurs numériques, mais aussi d'élargir leurs canaux de distribution.

Luko / Airbnb : un accord gagnant-gagnant ?

Les assurtech spécialisées sur l’assurance habitation poursuivent leur développement : la néoassurance Luko a récemment étoffé son offre assurantielle, en lançant le premier contrat multirisque digital à destination des copropriétaires.

Mais la startup française souhaite aussi étoffer ses offres partenaires. Dans un contexte de relâchement progressif des mesures de restrictions de déplacements, qui pourrait augurer de vacances plus sereines, Luko a choisi de s’associer à la plateforme de réservation entre particuliers que l'on ne présente plus : Airbnb.

Cette nouvelle association sera à double sens : d’un côté, les nouveaux utilisateurs d’Airbnb qui mettent pour la première fois leur logement en location de courte durée, pourront profiter de 150 euros de cotisations offertes s’ils souscrivent un contrat d’assurance habitation chez Luko.

Pour rappel, les contrats d’assurance habitation sont éligibles à la loi Hamon : si le contrat a plus d’un an, il est résiliable à tout moment, sans frais ni justification. Il peut donc être aisé de rompre avec son ancien assureur pour bénéficier de l’équivalent d’une année de cotisations habitation. 

 

Si vous n’êtes pas familier des assurances digitales, et des assurtech habitation présentes sur le marché français (Lemonade, Luko, Lovys, Leocare), vous pouvez consulter le guide que nous leur avons dédié : des économies sont possibles !

 

Si vous êtes déjà assuré chez Luko, cette nouvelle offre peut également vous êtes proposée, à condition de mettre votre logement à la location avant le 31 août 2021. Mais la grande nouveauté de cette collaboration, est le lancement par la néoassurance d’une possibilité de couverture pour les locations de courte-durée.

Une offre d'assurance pour les locations de courte durée

Jusqu’ici, la question de l’assurance des logements mis à disposition sur Airbnb posait de nombreux problèmes, avec des loueurs qui avaient du mal à être remboursés en cas de dégâts causés par les locataires de passage. Désormais, Luko et Airbnb proposeront de souscrire cette police d’assurance qui permettra de couvrir les dégâts des eaux, incendies, et les éventuels vols ou dégradations. 

Avec une telle offre, c’est surtout Aibnb qui souhaite se relancer. Des deux nouveaux partenaires, c’est en effet la startup californienne qui semble le plus en perte de vitesse. Avec la crise sanitaire, de nombreux logements jusqu’ici dédiés à la location de courte durée ont été convertis en logements à louer « traditionnels », avec des baux signés pour plusieurs années. 

C’est d’ailleurs la remise sur le marché de ces biens qui a en partie contribué à faire baisser légèrement les loyers dans plusieurs grandes villes, dont Paris. De plus, la bataille des municipalités contre Airbnb s’intensifie, notamment à Paris, où des quotas de locations de courte durée par quartiers pourraient bientôt être décidés. 

Touchée par la crise du tourisme, le retournement du marché locatif, et les offensives politiques, la plateforme Airbnb doit donc beaucoup compter sur ce partenariat qui offrira un an d’assurance habitation à de nouveaux utilisateurs et sécurisera davantage leurs logements.

Lovys : des partenariats tous azimuts

Mais le développement de stratégies B2C (entre entreprises) sert aussi bien sûr ces néoassurances en quête de croissance et de synergies avec des acteurs reconnus et également digitaux. Une autre assurtech habitation (mais qui s’occupe aussi d’auto, de moto et des animaux), Lovys, le montre en ce moment avec une série de nouveaux partenariats.

Tout d’abord avec la néo-banque Ma French Bank (la banque 100% en ligne de La Poste) : ses clients peuvent désormais souscrire depuis leur application bancaire aux contrats d’assurances de Lovys (assurance mobile et habitation), avec, là aussi, une offre promotionnelle : un mois de cotisation offert. 

Un février, c’est avec une autre banque digitale que Lovys s’était associée : Pumpkin, bien connu des plus jeunes comme une application qui permet de se transférer de l’argent gratuitement entre amis. Sur le même principe, Lovys vient d’annoncer une collaboration avec le fournisseur d’énergie Planète Oui.

Les 100 000 clients de ce fournisseur pourront désormais, eux aussi, souscrire une assurance multirisque habitation ou propriétaire non-occupant chez Lovys, avec, on imagine, un avantage financier.

Élargir un marché de niche

Pour Lovys comme pour Luko, l’ambition d’une telle stratégie d’association est claire : l’idée est d’élargir leur attractivité et leurs canaux de distribution. Actuellement au nombre de quatre assurtech sur le marché de l’assurance habitation, les jeunes pousses doivent jouer des coudes pour se faire une place et séduire un nombre d’assurés suffisant pour atteindre la rentabilité.

Pour l’heure, ces quatre acteurs semblent s’adresser plutôt à une niche de clients : celle des assurés plutôt jeunes, très connectés, et habitants surtout les grandes villes. C’est pour élargir cette cible que ces partenariats devraient continuer de fleurir dans les années à venir, en accord avec des objectifs ambitieux : Lovys veut atteindre les 100 000 clients d'ici à la fin de l’année (barre symbolique franchie par Luko en novembre dernier). 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}