Parcoursup 2022 : gare à l'inflation sur les logements étudiants

Publié par Quentin Bas Lorant le 02/06/2022 à 14:41 , Mis à jour le 13/06/2022 à 14:24

Les premiers résultats de Parcoursup tombent aujourd'hui. Pour les futurs étudiants et leurs parents, c'est le début de la course à un logement étudiant pour la rentrée. Mais avec l'inflation des prix à la consommation, la tâche pourrait devenir plus ardue cette année.

C'est l'heure des premiers résultats sur Parcoursup

Ce jeudi 2 juin, à partir de 19 heures, les futurs bacheliers recevront les premiers résultats de la plateforme Parcoursup. Pour leurs dix vœux principaux (ainsi que pour leurs « sous-vœux ») ils pourront être acceptés, acceptés sous condition, être sur liste d’attente ou refusés. 

Pour les candidats en attente, un système de listes d’attente et de libération progressive de places va s’étaler jusqu’au 15 juillet (la plateforme indiquant pour chaque formation la place jusqu’à laquelle elle est « remontée » l’année précédente). 

Mais un certain nombre de futurs étudiants sauront, eux, dès ce soir où ils atterriront à la rentrée. Une certitude forcément rassurante, mais qui implique aussi une série de nouvelles préoccupations, notamment pour trouver le plus tôt possible son logement étudiant.

Cette année, cette recherche se double d’une nouvelle inquiétude, celle du prix à débourser. Nous connaissons en effet depuis plusieurs mois une inflation qui n’avait plus été constatée depuis longtemps : en mai, les prix à la consommation ont augmenté de 5,2% par rapport à mai 2021, selon l’Insee. La barre des 5% n’avait plus été franchie depuis septembre 1985.

Les conséquences du conflit en Ukraine et de la reprise post-Covid se constatent déjà sur les prix de l’énergie (en particulier de l’essence) mais restent pour l’instant relativement indolores pour les loyers. Ce qui n’empêche pas l’exécutif de s’en inquiéter. Hier, les ministres de l’Économie et de la Transition écologique, ainsi que les représentants des bailleurs privés et des organismes HLM se sont réunis pour étudier solutions destinées à contenir la hausse des loyers.

Quel est le coût du logement étudiant en France ?

Pour l’heure, ni la hausse des allocations logement ni un gel des loyers n’a été acté. Pourtant, nombre d’étudiants risquent bien de subir une hausse de leur loyer à la rentrée. Ceux des résidences Crous sont en effet, comme les HLM, indexés sur l’indice de référence des loyers (IRL), qui répercute tous les ans sur les loyers la hausse des prix à la consommation.

Malgré la hausse, le prix des studios ou chambres du Crous demeureront toutefois bien inférieures au prix du marché (entre 150 et 250 euros pour une chambre Crous en résidence publique en Ile-de-France). En revanche, pour les étudiants qui résideront dans le parc privé, l’inflation risque d’être plus sensible. Voici, pour les quinze premières villes françaises en nombre d'étudiants le loyer médian au mètre carré (selon Seloger.com) :

Villes Nombre d'étudiants Prix au mètre carré (Seloger) évolution du loyer en 2021*
Paris    363 000 32 €/m2 -3,95%
Lyon   197 000 16 €  +2,84%
Versailles   197 000 23 € NC
Lille   180 000 16 € -0,20%
Créteil    146 000 16 € -1,81%
Toulouse  139 000  13 €  -1,46%
Nantes 135 000  14 €  +3,62%
Bordeaux   132 000 16 € -0,71%
Rennes   127 000 14 € +2,34%
Montpellier  114 000  16 €  +1,01%
Aix-Marseille   109 000 17 €  +2,39% (Marseille)
Grenoble    95 000 13 € +1,59%
Nancy 85 000  12 €  +2,74%
Strasbourg  81 000  14 €  +2,06%
Nice 63 000  19 €  +1,63%

 *Source : Classement des villes selon le coût de la vie étudiante 2021, UNEF.

Ces loyers moyens au mètre carré sont donnés toutes surfaces comprises. Il faut noter que pour les petits logements de type studio, le prix au mètre carré est plus élevé, et d’autant plus s’ils sont meublés (+25% en général). À l’échelle de la France, le loyer moyen d’un appartement meublé est de 709 euros, et de 671 euros pour un non-meublé, toujours selon Seloger. Pour louer un studio de 23 mètres carré charges comprises, c'est en moyenne 557 euros qu'il faut débourser par mois, selon une étude récente du site LocService.fr, qui a analysé plus de 40.000 demandes de location d’étudiants réalisées au cours des 12 derniers mois. Pour une chambre de 13 mètres carré le loyer mensuel est de 437 euros.

Toutefois, ces tarifs moyens recouvrent de fortes disparités selon les villes. Selon le site de location entre particuliers, les dix villes étudiantes les plus chères se trouvent en région parisienne, et ce alors même que les loyers augmentent aussi dans toutes les grandes villes universitaires (en particulier pour les studios). Pour vous donner une idée, voici un classement des villes étudiantes les plus onéreuses cette année, toutes surfaces confondues.

Classement des loyers moyen pour un logement étudiant en France

Ville Loyer mensuel moyen
Paris 849 euros
Nanterre 795 euros
Créteil 698 euros
Saint-Denis 693 euros
Orsay 655 euros
Guyancourt 650 euros
Champs-sur-Marne 643 euros
Nice 625 euros
Cergy 622  euros
Évry 610 euros
Lyon 581 euros
Bordeaux 573 euros
Aix-en-Provence 563 euros
Villeurbanne 554 euros
La Rochelle 516 euros
Montpellier 515 euros
Lille 504 euros
Strasbourg 497 euros
Toulouse 494 euros
Nantes 471 euros
Rennes 445 euros
Rouen et Metz 439 euros
Orléans 436 euros
Amiens 427 euros
Reims 425 euros
Nancy 421 euros
Dijon 417 euros
Le Havre 415 euros
Caen 411 euros
Nimes 410 euros
Clermont-Ferrand 397 euros
Besançon 392 euros
Pau 380 euros
Saint-Étienne 367 euros
Poitiers 364 euros
Limoges 361 euros
Le Mans 359 euros
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES