Assurance habitation

Paris : Anne Hidalgo veut investir 20 milliards d'euros pour loger la classe moyenne

Publié par le , Mis à jour le 20/01/2020 à 15:21

Anne Hidalgo se présente sous la liste "Paris en commun" pour les municipales de 2020

Avec l'approche des élections municipales de 2020, les futurs candidats à la mairie de Paris révèlent peu à peu leur série de mesures pour la capitale. Le 8 janvier dernier, Anne Hidalgo, maire socialiste sortante, avait déjà levé le mystère sur sa candidature en dévoilant quelques unes de ses idées. Cette fois-ci, elle veut lever 20 milliards d'euros pour le logement des classes moyennes.

Trouver 20 milliards d'euros pour le logement à Paris

Mettre à disposition des « locations à prix abordable » pour les classes moyennes : tel est le projet d'Anne Hidalgo si elle parvient à remporter les élections municipales de 2020. Mais pour mener à bien une telle entreprise, il faut beaucoup de moyens. L'actuelle maire de Paris a donc promis ce mercredi 15 janvier 2020 de lever quelques 20 milliards d'euros et de créer une société mixte entre public et privé pour prendre en charge les opérations. Cette société devrait se nommer la « Société immobilière pour le logement abordable ».

Et quid des 20 milliards ? « La Ville de Paris pourrait apporter 1 milliard d’euros à cette nouvelle structure, les investisseurs publics tels que la Caisse des dépôts et consignations 2 milliards, et divers investisseurs privés 3 milliards », explique Anne Hidalgo. Ces six premiers milliards devraient permettre de recouvrir l'endettement de la ville, tandis que le reste devrait être trouvé au cours des six ans de mandat. La maire a d'ailleurs exprimé sa volonté de « reconquérir sur la prochaine mandature environ 30 000 logements » pour « racheter des immeubles, les transformer et les proposer à la location pour les classes moyennes ».

Des milliards pour la mixité sociale

À l'instar de nombreux candidats, Anne Hidalgo veut préserver une certaine mixité sociale dans Paris. Elle veut à tout prix éviter que la capitale ne devienne inaccessible pour les classes moyennes et a fortiori les classes plus populaires. « Le logement ne peut pas être laissé à un marché hyperspéculatif qui produit des désastres », avait-elle confié au Monde, le dimanche 12 janvier. Elle dit vouloir permettre à de jeunes actifs mais également à des familles avec enfants ne pouvant prétendre au logement social de se loger dans en intramuros pour un loyer « inférieur d'au moins 20 % au marché. »

Pour se faire, elle désire, grâce à sa société publique/privée racheter des immeubles, en transformer d'autres, voire même construire. « Il reste quelques ZAC comme Bercy-Charenton », avait-elle par exemple mentionné.

Ainsi, la future candidate vise surtout le 9e arrondissement, particulièrement sujet à la gentrification et les 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements « où il y a beaucoup de logements sociaux, [mais où] il nous faut rééquilibrer et remettre des classes moyennes ». Les arrondissements centraux sont également visés : Anne Hidalgo reproche à Airbnb de soustraire 60 000 logements au parc parisien. Airbnb a par ailleurs démenti ce propos en publiant ses données à la fin de l'année dernière.

Le logement, un axe de réflexion phare du programme d'Anne Hidalgo pour les municipales de 2020

Mais cette mesure n'est pas la seule pensée par Anne Hidalgo pour résoudre la crise du logement à Paris. En 2016 déjà, la loi Alur avait rendu possible l'application du bail réel solidaire (BRS), un programme de logement entre vente et bail destiné aux emprunteurs plus modestes. « Cela permettra à des familles de la classe moyenne d'accéder à la propriété à moitié prix, de l'ordre de 5 000 euros le mètre carré, au lieu des 10 000 euros constatés en moyenne aujourd'hui », expliquait alors Ian Brossat, adjoint communiste à la mairie de Paris et soutien d'Anne Hidalgo.

Elle a de surcroît promis de maintenir l'encadrement des loyers, de passer à 25 % de logements sociaux d'ici 2025, ainsi que son référendum sur Airbnb.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES