Assurance habitation

Plus de 60 % des Français sont prêts à s'installer dans une passoire thermique

Publié par le

D'après une étude de Pap.fr, la majorité des Français sont prêts à emménager dans une passoire thermique, locataires ou acquéreurs, si le logement correspond au reste de leurs attentes. Mais pourquoi ? Plusieurs raisons peuvent être avancées : une méconnaissance du DPE (Diagnostique de performance énergétique), des aides à la rénovation...

La performance énergétique du logement est un critère secondaire pour les Français

Le 1er juillet 2020, beaucoup de choses ont changé pour les Français, donc le diagnostic de performance énergétique (DPE). Cet indice sert à mesurer le rendement énergétique des logements et les classe de A (économique en énergie) à G (très gourmand en énergie), et donne donc une indication aux futurs locataires et propriétaires sur la consommation probable du logement. Mais d'après une étude de Pap.fr, site dédié aux annonces immobilières, ce critère est peu considéré par les Français dans leur choix de logement.

De surcroît, ils seraient 60,8 % prêts à emménager dans une passoire thermique, c'est-à-dire un logement classé F ou G, si cette dernière correspondait à tous les autres critères de sélection : prix, emplacement, nombre de pièces... Ce taux est encore plus important chez les acquéreurs d'une résidence principale : 70,3 % d'entre eux ne sont guère regardants concernant la performance énergétique si les autres critères sont remplis.

Les aides à la rénovation pour améliorer le rendement énergétique de son logement

Mais comment expliquer de tels chiffres ? On peut notamment penser que les aides à la rénovation orientent les acheteurs vers des biens plus anciens et moins performants en vue d'une rénovation future. En effet, le calcul peut être avantageux avec la nouvelle aide du gouvernement destinée aux particuliers : « MaPrimeRénov' ». Depuis le 1er janvier 2021, il est possible de demander cette aide quels que soient vos revenus. Les devis pourront être remboursés jusqu'à 90 % selon le profil, voire 100 % en cumulant d'autres aides.

Précisons également que les passoires thermiques ne pourront plus être louées d'ici à 2023. Mais pour les acquéreurs d'une résidence principale, ce critère n'a qu'une importance relative.

La réforme du DPE pour lutter contre les passoires thermiques est bien accueillie

Autre raison expliquant le manque d'intérêt des Français pour la performance énergétique de leur logement : une méconnaissance du DPE. En effet, 25,1 % des futurs locataires et propriétaires affirment ne pas savoir ce qu'est l'étiquette énergie d'un logement. Chez les futurs locataires uniquement, cette proportion est encore plus importante : 31,1 %. Pour les autres, qui déclarent avoir connaissance de cet indice (74,9 %), 65,3 % pensent qu'une passoire thermique correspond à un logement étiqueté D ou E. Une information erronée, bien entendu.

Autrement, le nouveau DPE apporte plus de fiabilité et engage la responsabilité des propriétaires, il n'est plus uniquement informatif. Il est plutôt bien accueilli par les Français recherchant activement un logement : 55,3 % considèrent qu'elle était nécessaire, 37,1 % n'ont pas exprimé d'opinion et 7,1 l'estiment inutile.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}