Assurance habitation

Près d'un colocataire sur 10 est quadragénaire en France

Publié par le

La colocation devient tendance à tout âge

La colocation n’est plus l’apanage des étudiants. Alors qu’une précédente étude dévoilait que les salariés étaient plus nombreux que les étudiants à vivre dans une colocation, le site Appartager apporte de nouvelles informations. En 2017, près d’un colocataire sur 10 a 40 ans ou plus.

Les profils des colocataires varient

La colocation plaît à tout âge. Lorsque l’on évoque un appartement en colocation, la première image venant à l’esprit est celle de jeunes étudiants. Mais c’est sans compter sur le fait que ce mode de vie séduit de plus en plus d’autres profils et devient « tendance ». Le site de colocation Appartager, vient de dévoiler que 7,3 % des colocataires ont 40 ans ou plus. La plate-forme précise que « cet élargissement de la tranche d’âge des colocataires est le reflet de plusieurs faits sociétaux parmi lesquels l’augmentation du nombre des divorces et celle des loyers ».

Différents facteurs pour expliquer ce phénomène

Le divorce est en effet un des facteurs conduisant à la colocation. Les colocataires de plus de 40 ans sont ainsi 58 % à être divorcés. « Beaucoup doivent quitter le domicile conjugal et, dans l’incapacité de payer un logement individuel, se tournent volontiers vers la colocation » analyse le porte-parole d’Appartager, Cédric Brochier. A cela vient s’ajouter plusieurs facteurs : l’allongement des études ou bien encore le vieillissement des célibataires. Les raisons financières ne sont quant à elles pas les premières cités par les quadragénaires lorsqu’ils expliquent leur choix. Ils sont 41 % à vouloir faire des rencontres et 20 % à vouloir vivre dans un appartement ou une maison plus grande.

Un logement plus grand et des charges moins lourdes

L’espace est en effet un facteur non négligeable. « La mutualisation des charges dans la colocation permet en effet de prétendre à des logements plus spacieux mais également plus centraux », explique Appartager. Le partage de différents frais annexes tels que l’électricité ou l’assurance habitation peut en effet permettre de vivre dans une habitation plus grande. C’est pour cette raison que la colocation séduit de plus en plus dans les villes de grandes tailles comme Paris ou Lyon. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES