Quel est le coût moyen de l'assurance habitation en 2022 ?

Publié par La rédaction d'Assurland le 05/04/2022 à 11:16 , Mis à jour le 05/04/2022 à 11:28

Comme chaque année, Assurland dévoile les tarifs moyens de l’assurance habitation, région par région. Ces montants de cotisations proviennent des 35 000 devis d’assurance habitation qui ont été obtenus sur notre comparateur d'assurances habitation entre 1er janvier et le 31 décembre 2021.

Hausse de la cotisation moyenne pour les maisons

La toute première constatation, c’est que le prix moyen est en augmentation par rapport à l’année passée, hors appartement. En 2021, assurer une maison revenait en moyenne à 252 euros par an. Cette année, il faudra compter 260 euros pour un an (+3,17%).

Du côté des appartements, les cotisations restent en revanche stables : comme l’année dernière, il faudra débourser en moyenne 180 euros pour couvrir son logis. Cette constance dans le logement collectif semble en partie s’expliquer par le fait que les maisons sont davantage exposées à l’un des principaux facteurs d’augmentation : les catastrophes naturelles.

Cette hausse d’une année à l’autre s’inscrit en réalité dans une continuité de renchérissements cumulés depuis dix ans, due en grande partie à des causes climatiques. Comme notre étude l’a en effet révélé la semaine dernière, les tarifs des assurances habitation ont augmenté de 33% depuis 2010, soit plus de deux fois plus que l’inflation sur la période (+13,2%).

En cause : le manque d’entretien des logements, consécutif aux différentes périodes de récessions économiques, la recrudescence des vols, en particulier dans certaines régions, mais, surtout, la hausse de la fréquence et de l’intensité des catastrophes naturelles.

Catastrophes naturelles : une sinistralité qui s'intensifie

Ces dernières coûtent en effet de plus en plus cher aux assureurs, car elles touchent chaque année plus de foyers ou provoquent des dégâts plus importants. En 2021, les dommages provoqués par les événements naturels viennent d’être estimés à 4,7 milliards de dollars par le réassureur Swiss Re, contre 900 millions de dollars en 2020.

Il faut dire que l’année écoulée a été particulièrement dévastatrice. Selon Swiss Re, il s’agit de la deuxième année la plus couteuse pour l’Europe en termes de pertes assurées provoquées par les « cat nat ». Le problème reste que cette part des dommages couverts reste faible : sur les 4,7 milliards de dollars de destruction, environ un quart seulement était assuré.

Surtout, les prévisions sont pessimistes sur la survenue de tels sinistres à l’avenir. Trois acteurs majeurs de l’assurance, (l’ACPR, France Assureurs, et le groupe Covéa) ont tous récemment conclu à une hausse de la sinistralité d’ici à 2050, en particulier pour les sécheresses et les inondations. Pour mémoire, ce sont les inondations de juillet 2021 qui ont le plus pesé sur le coût des sinistres l’année dernière.

Une fracture tarifaire nord-ouest / sud-est

En toute logique, donc, ce sont bien les régions les plus exposées à ces aléas (le sud-est) qui doivent s’acquitter des cotisations les plus élevées. Ainsi des régions PACA et Occitanie, qui affichent les hausses les plus importantes depuis 2010 avec respectivement + 33,3% et + 40,6%.

Toutefois, c’est bien l’Ile-de-France qui reste la région la plus onéreuse pour assurer son logement, avec un coût moyen de 242 euros par an (+ 32% par rapport à 2010). Ici, le prix de la couverture suit celui, structurellement en hausse, de l’immobilier francilien : les logements les plus chers sont les plus chers à assurer.

À l'inverse, c'est en Bretagne que les primes d'assurance logement sont en moyenne les moins chères. Plus largement, ce sont les trois régions situées le plus à l’Ouest (Bretagne, Normandie, Pays de la Loire) qui connaissent les évolutions de tarifs les plus faibles depuis 2010.

Comment payer moins cher son assurance habitation ?

Bien sûr, le coût de la couverture est lié aussi à la formule choisie. Plus elle contient de garantie, plus le prix s’envole. Dans les devis de nos internautes, nous remarquons qu’une majorité (56%) opte pour une formule de base, qui comprend généralement la responsabilité civile, les dégâts des eaux, le vol, l’incendie, et les cat nat, avec une indemnité vétusté déduite en cas de sinistre.

L’autre moitié des internautes opte pour une formule supérieure, qui inclut des garanties supplémentaires (dommages électriques, bris de vitre, objets de valeur...) et un remplacement du mobilier sur la base de la valeur à neuf. Cette option est facturée environ 20 à 25 % plus cher.

Ainsi, pour être sûr de bénéficier des formules les plus couvrantes au meilleur prix, il est recommandé de demander périodiquement des devis d’assurances habitation en ligne : « Faire le tour du marché tous les dix-huit à vingt-quatre mois permet de trouver des offres plus intéressantes. », explique Olivier Moustacakis, cofondateur d’Assurland.com.

Et pour être sûr que vous ne payez pas plus que la moyenne, voici le détail de tous les montants de cotisation par région.

Prix moyen de l'assurance habitation par région

Régions Prix moyen évolution depuis 2010
Bretagne 171 € +18,75%
Pays de la Loire 179%  +19,33%
Bourgogne Franche-Comté 188 € +27,89%
Normandie 190 € +25%
Grand Est 193 € +31,29% 
Centre Val de Loire 197 € +27,92%
Nouvelle Aquitaine 204 € +30,77%
Auvergne Rhône-Alpes 205 € +28,13%
Hauts-de-France 207 € +30,19%
Occitanie 232 € +40,61%
PACA 240 € +33,33%
Ile-de-France 242 € +32,24%
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES