Remboursement en assurance habitation : à quoi peut-on s'attendre ?

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance habitation > Remboursement en assurance habitation : à quoi peut-on s'attendre ?

Actualité de l'assurance

Assurance habitationVoir toute son actualité

Remboursement en assurance habitation : à quoi peut-on s'attendre ?

|
Consultations : 1350
Commentaires : 0
comment l'assurance habitation indemnise-t-elle ?

La souscription d’une assurance habitation ne nécessite pas toujours des connaissances préalables en matière d’assurance. Cependant, tout bénéficiaire qui ne souhaite pas se confronter à de mauvaises surprises aura intérêt à bien s’occuper des conditions associées au remboursement en cas sinistre.

La garantie à valeur à neuf

Avec cette garantie, le bénéficiaire peut espérer un remboursement bien plus important qui sera proportionnel au prix de la prime d’assurance. Ce qui veut dire que si les biens ont été complètement détruits à la suite d’un incendie, par exemple, l’assuré sera indemnisé à hauteur de leur valeur actuelle. Mais lorsque vous souscrivez une garantie valeur à neuf, il reste encore d’autres frais restant à votre charge en cas de sinistre car l’indemnisation pour cette garantie est limitée entre 20 à 30% de la valeur de reconstruction. En gros, le remboursement supplémentaire ne va pas vraiment concerner la totalité des biens endommagés puisque vous êtes encore tenu à supporter les frais restant. Alors, quel que soit le type d’assurance sur lequel vous vous penchez, une assurance de la résidence principale ou  résidence secondaire, cette garantie ne pourra couvrir intégralement la valeur des biens. Elle vous permettra seulement d’augmenter la prise en charge de la part de l’assureur.

Gare à la « vétusté »

Bien souvent, certains assureurs tiennent en compte la vétusté de l’habitation et cela peut poser un réel problème au remboursement. En effet, pour un logement ancien qui a été totalement détruit, l’assureur peut vous attribuer une facture élevée. Dans la plupart des cas, l’usure est prise en compte à concurrence de 25%. Aussi, si la vétusté est inférieure à 25% du prix du bien, elle sera déduite de son remboursement. Par contre si elle dépasse ce repère, l’assureur ne va rembourser qu’à hauteur de 75% des frais de reconstruction. Bien que les conditions de remboursement liées à la vétusté sont rarement abordées surtout lorsqu’il s’agit d’une assurance habitation moins chère, il revient au futur assuré de bien se renseigner auprès de l’assureur afin d’éviter des déconvenues. Et si l’assureur insiste sur la vétusté d’un logement et impose des dures conditions, le mieux c’est de partir à la quête d’un nouveau contrat d’assurance.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS