• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Résidence secondaire : une assurance indispensable ?

Publié par le

Dans le contrat d’assurance habitation souscrit pour la résidence secondaire, l’on trouve bien souvent une clause d'inhabitation relative à la durée pendant laquelle le logement va être inoccupé. En pratique, cela peut avoir des conséquences sur le montant de la cotisation et la prise en charge en cas de sinistre. Explications.

Cette clause existe aussi bien pour l’assurance de la résidence principale que pour l’assurance de la résidence secondaire. Au-delà de la durée d’absence contractuellement prévue, l’assuré ne percevra aucune indemnisation en cas de sinistre. Il est à noter que la dénomination de « sinistre » englobe tous les dommages qui peuvent se produire dans votre logement et qui requièrent une indemnisation de la part de votre assureur ou de l’assureur d’un tiers éventuellement responsable.

Il est cependant possible d’enlever cette clause d’inhabitation de votre contrat d’assurance logement. Mais, il faudra sans doute payer plus pour compenser les risques de sinistres qui peuvent survenir en votre absence. Les compagnies d’assurance tiennent compte du fait que les risques de sinistres sont plus élevés lors de l’absence du propriétaire. Comme les résidences secondaires sont généralement inhabitées durant de longues périodes, la souscription d’une assurance apparaît assez indispensable même si elle n’est pas du tout obligatoire.

Très concrètement, votre assureur peut soit vous proposer d’étendre l’assurance de votre logement principal en ajustant votre cotisation, soit vous proposer un autre contrat adapté à vos besoins, attentes et exigences. Toutefois, assurer son logement secondaire s’accompagne bien souvent de garanties supplémentaires en matière d’indemnisation.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES