• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance habitation

Un couple lorientais cambriole leur propre appartement !

Publié par le , Mis à jour le 27/02/2015 à 16:50

Une étude récente menée auprès d’une cinquantaine de compagnies d’assurance a révélé que la fraude à l’assurance avait augmenté de 10 % depuis les trois dernières années. Par ailleurs, 5 à 10 % des indemnisations versées par leur compagnie d’assurance au cours de l’année 2013, ont été de nature frauduleuse.

L’histoire qui suit démontre une nouvelle fois que de plus en plus de Français s’y risquent.

Les faits

Un jeune lorientais de 24 ans, endetté jusqu’au cou, décide avec sa copine de cambrioler leur propre appartement dans l’espoir de se faire dédommager par leur assureur. Ils ont alors décidé de fracasser la porte de leur appartement et d’entreposer des objets de valeur qui leur appartenait chez un de leur ami avant de déclarer le vol aux autorités.

Lors de l’enquête, les gendarmes retrouvent rapidement des objets déclarés volés dans une enseigne spécialisée dans la vente de matériel d’occasion et découvrent la supercherie. Les trois jeunes ont été condamnés par le tribunal de Lorient et devront verser 4 800 € à leur assureur et écoper de deux peines de prison avec sursis de trois et six mois.

Risques encourus par les escrocs

Selon des récentes données, le coût de la fraude à l’assurance représenterait plus de 2 Md € par an. Plusieurs sanctions ont été prévues pour endiguer ce phénomène.

Ainsi, en cas de fausse déclaration, la personne s’expose à la résiliation de son contrat sans préavis. Si elle cause un accident, elle devra prendre elle-même en charge l’indemnisation des éventuelles victimes.

En cas de fausse déclaration de situation  lors de la souscription du contrat, l’assuré encoure une sanction pénale et administrative. Il risquera une perte de droit sur son assurance auto, une amende de 4 500  €, une peine de prison de deux ans, etc.

Pour la fausse déclaration de vol en matière d’assurance habitation la sanction administrative est une amende pouvant atteindre les 375 000 € et une sanction pénale pouvant aller jusqu’à 5 années d’emprisonnement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES