Un été 2022 qui pèsera sur les primes d'assurance habitation

Publié par Quentin Bas Lorant le 30/08/2022 à 17:56 , Mis à jour le 30/08/2022 à 18:16

La facture des dommages provoqués par les intempéries et sécheresses de cet été est déjà connue, et elle est bien plus lourde que les années précédentes. Les prévisions pessimistes des acteurs de l'assurance se confirment : d'année en année, les aléas climatiques pèsent de plus en plus sur les assurés. Difficile dans ce contexte de ne pas imaginer, à terme, une hausse des tarifs d'assurance habitation. 

Le deuxième été le plus chaud depuis 1947

Les prévisions de Météo France avaient vu juste : la France a bien connu l’un des étés les plus chauds et secs de son histoire. En termes de température, la vague de chaleur de juillet a par exemple été mesurée comme la deuxième plus chaude depuis 1947, derrière la canicule de 2003. De cette chaleur a découlé logiquement un grand nombre d’intempéries et de sinistres (orages, sécheresse, incendies, etc.), dont les montants des indemnisations donnent également une idée de l’ampleur.

En moyenne, ce sont 3,5 milliards d’euros qui sont versés par an par les assureurs pour indemniser les sinistres climatiques. À cette date, les dommages sur les huit premiers sont déjà chiffrés à 4,3 milliards d’euros par France Assureurs, qui représentent les acteurs du secteur. Ce sont un million de sinistres de type « cat nat » qui ont été déclarés cette année. 

Ces événements climatiques répétés mettent le régime des catastrophes naturelles sous pression. Une grande partie des sinistres de cet été peut en effet être indemnisée par ce dispositif : c’est le cas des incendies des logements et/ou des voitures (si souscription de la garantie « catastrophes naturelles »), des inondations, et des sécheresses (si elles provoquent un phénomène de retrait/gonflement des sols sous l’habitation).

Comment sauver le régime cat nat ?

Financièrement, l’équation devient de plus en plus complexe, car le régime des « Cat Nat » est fondé depuis sa création en 1982 sur un principe de solidarité : tous les assurés financent ce fonds qui indemnise les victimes de sinistres. Or, en raison des sinistres à répétition, le régime catnat est en déficit depuis 2015 : 2,2 milliards d’euros de prestations versées en 2020, contre 1,7 milliard de cotisations encaissées.

Et le retour à l’équilibre n’est pas prévu pour tout de suite : tous les acteurs de l’assurance s’accordent à dire que, d’ici à 2050, les conséquences financières du changement climatique devraient être de plus en plus lourdes. Selon l’ACPR les sinistres climatiques pourraient coûter jusqu'à 5, voire 6 fois plus cher dans certains départements, en particulier dans l'ouest de la France.

Les assurés sont-ils condamnés à payer toujours plus ?

Pour cette raison, une augmentation des ressources du régime semble inéluctable. Le problème, c’est qu’elle signifierait une hausse des tarifs d’assurances habitation, mais aussi d’assurance auto. Actuellement, le régime cat nat est financé par une taxe de 12% sur les contrats d’assurance habitation, et de 6% sur les contrats auto, en sachant que la taxe sur les assurances logement était originellement de 5,5%.

Comme le rappelle Olivier Moustacakis., fondateur d’Assurland, l’ACPR a estimé l’année dernière qu’il pourrait y avoir 113 à 120 % d'augmentation des tarifs sur les 30 prochaines années. Pour les assurés, cette hausse serait 2 à 3% sur les primes. Soit quelques euros d’augmentation chaque année, jusqu’à 2050 !

À cette date, la facture des catastrophes naturelles pourrait en effet atteindre 143 milliards d’euros, ajoute Olivier Moustacakis. Mais bien avant cette échéance, les aléas climatiques pèsent déjà : selon notre étude, les primes d’assurances habitation ont déjà augmenté de 33% depuis 2010, et son bien celles, toutes assurances confondues, qui subiront le plus de pression à la hausse dans les années à venir.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES