Assurance habitation

Un milliard d'euros pour transformer des bureaux en logements

Publié par le

1,2 milliards d'euros sur 3 ans seront investis par Action Logement

Le mastodonte du logement social Action Logement (ex-1% Logement) va injecter plus d'un milliard d'euros dans un énorme projet de transformation. L'organisme géré par des entreprises françaises désire profiter de la vacance de centaines de milliers de m² de bureaux en zones tendues.

Des bureaux vacants : une aubaine pour Action Logement

1,2 milliards d'euros : c'est une somme qui peut sembler faramineuse. Mais c'est bien le montant que souhaite investir Action Logement dans son projet immobilier, « un dispositif totalement inédit pour faciliter la transformation des locaux d'activité vacants : bureaux, espaces de production ou de services désaffectés », peut-on lire dans un communiqué de l'organisme. Et les bureaux vacants ne manquent pas : « Il est essentiel, au-delà de la construction neuve, d’optimiser le bâti existant (…). Rien qu’en Ile-de-France, nous avons identifié 435 000 m2 de bureaux vacants depuis plus de 4 ans. C’est pourquoi dès mars 2018, j’avais signé en ce sens une charte de mobilisation avec 10 acteurs de l’immobilier qui se sont engagés à transformer 500 000 m2 de bureaux vides en logements d’ici 2022 », allègue Julien Denormandie, ministre du Logement.

Il est essentiel, au-delà de la construction neuve, d’optimiser le bâti existant (…). Rien qu’en Ile-de-France, nous avons identifié 435 000 m2 de bureaux vacants depuis plus de 4 ans. C’est pourquoi dès mars 2018, j’avais signé en ce sens une charte de mobilisation avec 10 acteurs de l’immobilier qui se sont engagés à transformer 500 000 m2 de bureaux vides en logements d’ici 2022

Action Logement prévoit de mettre son plan à exécution sur plusieurs années : « Ce dispositif, doté de 1,2 milliards d'euros sur trois ans, va permettre la constitution, au plus près des bassins d'emploi, d'une nouvelle offre de logements sociaux ou intermédiaires, ainsi que le développement de l'accession à la propriété », révèle encore Action Logement. En effet, nombre de bureaux se trouvent dans des zones dynamiques, à proximité des zones de travail, en particulier dans le tertiaire. L'organisme ne se limitera par ailleurs pas à la mise à disposition de logements sociaux. Il s'agit aussi de dynamiser ces zones en permettant l'achat. On sait en outre que les primo-accédants stimulent le marché de l'immobilier dans un contexte où les taux d'emprunts sont extrêmement bas.

Et la demande de transformation de ces bureaux vacants vient directement du gouvernement. Mais c'est bien Action Logement qui se chargera de l'intégralité du financement des travaux ainsi que de l'achat. « Pour entrer au plus vite dans la phase opérationnelle, les biens ont déjà été identifiés. Il peut s'agir de bureaux vacants, de locaux d'activité devenus obsolètes mais aussi de zones d'activité inutilisées, situées dans les collectivités qui veulent redynamiser ces espaces en y intégrant du logement », précise l'organisme.

Trois zones très tendues : Île-de-France, Lyon et Côté d'Azur

Ce nouveau dispositif vise plus particulièrement les zones très tendues, c'est-à-dire l'Île-de-France, Lyon et sa périphérie (Villeurbanne en particulier) mais aussi la Côte d'Azur. Dans les lieux concernés, la demande est astronomique, autant pour la location que pour l'achat. Et ces zones seront très rentables pour le géant immobilier : parmi les cinq villes les plus coûteuses en terme de loyer sont Nice (06), Lyon (69) et évidemment Paris en première position. Les loyers pour une location vide sont les suivants (charge comprises, source : SeLoger) :

  • Paris : 1 626 € mensuels en moyenne
  • Nice : 859 €
  • Lyon : 857 €

Ce plan commandité par le gouvernement s'insère dans une vision plus large encore, prévoyant quelques 9 milliards d'euros d'investissements au total. Par ailleurs, ce projet n'en est pas à sa première étape. En septembre 2019, des aides à la mobilité et des rénovations avaient été lancés par l'organisme. Il faut également savoir que le patrimoine d'Action Logement s'élève à plus de 80 milliards d'euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES