Assurance habitation

Une nouvelle assurtech se lance dans l'assurance habitation : Prunelle

Publié par le , Mis à jour le 11/10/2021 à 14:34

Un nouvel acteur a décidé de se placer sur le produit qu'est l'assurance habitation. Comme d'autres assurtech (Lovys, Lemonade, Leocare, Friday...), Prunelle proposera une formule 100 % digitale. Mais elle veut avant tout mettre en avant une autre spécificité : une promesse d'engagement en faveur de l'écologie et de la transition énergétique.

L'assurance habitation est un produit prisé des assurtech

Est-ce un véritable effet de mode ? En tout cas, il est certain que les assurtech sont friandes d'assurance habitation. Après les « 4L » dont Luko, premier acteur de l'assurance digitale à s'être positionné sur ce produit, Leocare, Lovys, l'assureur américain Lemonade, mais aussi Acheel et Friday, une nouvelle assurtech va proposer son assurance habitation : Prunelle.

Prunelle devrait donc se lancer « début 2022 », tel que le précise sa jeune cofondatrice Flavie Rollin, 22 ans et en fin d'études à l'EM Lyon. L'assurance habitation de Prunelle promet un service client géré à 100 % depuis la France. Elle prévoit aussi une application mobile et proposera les garanties classiques de l'assurance habitation : garantie des équipements et du mobilier, tempête, vol, dégât des eaux, incendie...

L'amélioration de l'expérience utilisateur est un des axes de réflexion de la jeune pousse : « les acteurs traditionnels sont encore très majoritaires sur ce marché : il y a également des marges d'amélioration quant à l'expérience utilisateur », explique la confondatrice de Prunelle. D'ailleurs, la démarche n'est pas passée inaperçu et la cellule innovation de Groupama Rhône-Alpes Auvergne soutient le projet. « Le secteur de l'assurance fait sa révolution technologique depuis peu, mais nous voulons aussi l'amener vers une révolution écologique », explique Flavie Rollin.

Prunelle : une assurance habitation « écologique »

Ce qui fait donc la spécificité de Prunelle, c'est son engagement « écologique », cause à laquelle Flavie Rollin est sensible depuis quelques années déjà. Elle a d'ailleurs sorti son livre blanc sur le futur de l'industrie de l'assurance en mars dernier.

« Il existe un vrai lien entre assurance et écologie », allègue-t-elle avant de mettre en exergue un paradoxe du secteur : « Les assureurs dommages font face à une forte augmentation des catastrophes naturelles, des sinistres liés au changement climatique... tout en ayant une casquette d'investisseur. Pourtant, le plus souvent, leurs investissements financent les risques de demain, aggravant ces bouleversements. Bref, les assureurs jouent un peu contre eux-mêmes », pense-t-elle. Elle mentionne notamment l'industrie du charbon, dans laquelle de nombreux assureurs sont toujours engagés.

En outre, le surplus de cotisations n'ayant pas été mobilisé pour l'indemnisation de sinistres sera réinvesti dans la transition écologique via la méthode du « giveback », également expérimentée par d'autres assurtech (Luko, Lemonade...). De surcroît, Prunelle désire sensibiliser ses futurs assurés pour les pousser à adopter la transition écologique dans des petits gestes du quotidien. La promesse peut-elle tenir dans ce secteur ultra concurrentiel ?

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}