Assurance habitation

Violents orages : à quoi sert l'état de catastrophe naturelle ?

Publié par le , Mis à jour le 17/06/2019 à 17:16

La région Rhône-Alpes traumatisée par les intempéries

Au lendemain des violents orages qui ont frappé la région Rhône-Alpes, les sinistrés sont invités à contacter leur assurance pour obtenir une indemnisation. Une indemnisation qui sera facilitée par l’état de catastrophe naturelle.

Une indemnisation n’est possible qu’avec une police d’assurance

Les violents orages qui se sont abattus ce week-end en Rhône-Alpes ont traumatisé toute une région : deux morts mais aussi de nombreux dégâts matériels qui ont aussi bien touché des particuliers, des commerçants ou encore des agriculteurs. Des agriculteurs qui ont parfois perdu « entre 80 et 100% des récoltes ».

Face à cette situation dramatique, Didier Guillaume, le ministre de l’agriculture a annoncé « l’état de catastrophe naturelle dans les deux jours qui viennent ». Mais à quoi cela sert-il ? Interviewé dans la matinale de LCI, Stanislas Di Vittorio, directeur général d’Assurland.com l’explique ainsi : « La catastrophe naturelle change trois choses. D’abord, il va y avoir ce qu’on appelle une franchise. C’est-à-dire ce qu’il reste à charge, ce qui va être inférieur. Ensuite, il y a plus de délais pour déclarer son sinistre et les assureurs ont une obligation de vous assurer plus vite » avant de rappeler qu’une indemnisation n’est possible « que si vous êtes couverts par une police d’assurance ». Dans cas le présent, de nombreux agriculteurs ne sont pas couverts par la grêle. Malheureusement, « catastrophe naturelle ou pas, les assurances ne vont pas rembourser».

 

 

Comment déclarer un sinistre à l’assurance ?

Sur Twitter, le ministère de l’agriculture rappelle la marche à suivre en cas de sinistre après des intempéries. Il invite notamment les sinistrés :

  • A se déclarer rapidement auprès de leur assurance et faire une première déclaration orale.
  • Dans un délai de 5 jours ouvrés, il faut adresser un courrier à l’assureur en précisant les faits et surtout en établissant une liste de l’ensemble des biens qui ont été détériorés. Il faut aussi joindre des documents qui peuvent prouver les dommages comme des photos, des témoignages ou encore des factures.
  • Le nettoyage du logement peut débuter mais attention à stocker les biens détériorés en attendant le passage d’un expert qui sera mandaté par l’assurance.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES