Assurance logement : le cas de la sous-location - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Assurance logement : le cas de la sous-location

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Assurance logement : le cas de la sous-location

|
Note :
Consultations : 16158
Commentaires : 4
La sous-location et l'assurance maison
Cécile Jassurmalin vit encore chez ses parents. Si elle a tout le confort nécessaire à la maison familiale, elle est comme tous les jeunes de son âge : elle rêve d’indépendance. Cécile aimerait avoir son propre appartement comme sa meilleure amie, Carla, qui vit seule dans son studio. 

Cela tombe bien, Carla part à l’étranger quelques mois pour la période des vacances scolaires, elle a donc proposé de sous-louer son appartement à Cécile. Cette dernière en parle à ses parents.

« Nous sommes d’accord mais il faudra que tu travailles cet été pour payer le loyer toute seule et surtout que tu respectes les règles légales de la sous-location, notamment en matière d’assurance logement » lui explique son père David. 

Car David a raison : la sous-location implique des règles.

La sous-location : interdite ou autorisée ?


Bien que les idées reçues tendent vers l’interdiction, la sous-location est autorisée si elle respecte un certain nombre de règles.

Sans l’accord du propriétaire, il ne peut y avoir de sous-location. Il faut donc que Carla rédige une demande écrite à son propriétaire afin d’obtenir son accord pour sous-louer son appartement à Cécile. Le propriétaire a le droit d’accepter ou de refuser. 

La sous-location est donc autorisée seulement si le propriétaire donne son accord écrit. 

La sous-location implique le paiement du loyer


Il existe une différence entre accueillir un ami ou de la famille durant une période limitée et faire payer un loyer à quelqu’un. Dans ce cas, c’est de la sous-location.
La sous-location lie donc le sous-locataire au locataire et non au propriétaire. Il est conseillé d’établir un document écrit entre le locataire et le sous-locataire.

En cas de problème, tout se passe entre le locataire et le sous-locataire (d’où l’intérêt du papier écrit). C’est donc le locataire qui reste responsable aux yeux du propriétaire.

Bien sûr, si le locataire et le propriétaire rompent le bail pour une raison ou une autre, le sous-locataire doit quitter l’appartement, sans préavis. 

Et en termes d’assurance habitation ?


Comme expliqué ci-dessus, si la sous-locataire Cécile cause des dégâts, c’est la locataire Carla qui devra rendre des comptes à son propriétaire. 

Afin de se prémunir contre ce genre de problème, le locataire doit demander une attestation d’assurance habitation au sous-locataire. Ce papier permet de s’assurer de la Responsabilité Civile du sous-locataire et interviendra en cas de dommages causés par ce dernier. Il doit enfin souscrire une garantie « personnelle des risques locatifs et recours des voisins ».

Le locataire peut également souscrire une garantie « recours du sous-locataire » dans le cadre de son assurance appartement.

« De toutes manières, il n’y aura pas de problème particulier, j’ai déjà trouvé un job pour cet été, le loyer est donc assuré et je ne retournerai pas l’appart’ de Carla ! », plaisante Cécile Jassurmalin.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
4 réactions


Comment on peut souscrire une garantie "recours du sous-locataire"? Pour l'instant, l'AXA et le MAAF m'a dit qu'ils ne le font pas.


Bonjour,

Malheureusement, nous ne pouvons répondre à votre demande et vous conseillons de vous tourner vers votre assureur actuel.

Merci et bonne recherche.


Très clair merci. Mais s'il s'agit d'une sous-location d'un box dans lequel sont entreposées livres et autres objets, quelle assurance demander au sous-locataire ? Merci pour votre réponse éclairée


Bonjour,

Une assurance locataire en veillant à prévenir votre assureur

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !