Assurance moto

Confinement : pourquoi privilégier les déplacements à moto ?

Publié par le , Mis à jour le 19/03/2020 à 16:54

Le port du casque intégral est recommandé en cette période

Pour endiguer la pandémie du coronavirus COVID-19, l'État français a pris une décision exceptionnelle : limiter drastiquement les déplacements de la population et les réduire au strict nécessaire. Durant cette période de confinement, toute sortie en dehors de son domicile doit être justifiée par une attestation de déplacement dérogatoire. Mais dans ce contexte, il peut être pertinent de privilégier la moto pour certains de ces déplacements.

Éviter les contacts physiques pendant le confinement pour éviter la contamination

Lors de son discours du lundi 16 mars 2020, le président Emmanuel Macron avait annoncé des mesures de confinement à partir du mardi 17 mars à midi, pour 15 jours minimum. Ces mesures ont été adoptées pour limiter la propagation du virus ; à l'heure actuelle, le cap des 9 000 cas a été dépassé en France.

Adoptées par l'Italie au début du mois de mars, ces mesures limitent non seulement les déplacements mais également les contacts physiques : « Dans la rue et dans le magasin, je dois respecter une distance de 1 mètre avec les gens qui m'entourent et mettre en œuvre les gestes barrières avant d'y aller et en y rentrant », peut-on lire sur le site gouvernement.fr.

On sait en outre que « la maladie se transmet par les gouttelettes (sécrétions projetées lors d’éternuements ou de la toux) », dans les contacts étroits avec une personne malade et par « le contact des mains non lavées ». Or, lorsque vous vous déplacez à moto, le port du casque est obligatoire. Si un casque intégral ne vous protégera pas forcément contre la maladie, il limitera au moins la diffusion de postillons de votre part et limiter le contact de votre visage à l'air libre.

La moto, un moyen de transport plus agile

L'autre intérêt de se déplacer à moto ou en deux-roues est de pouvoir profiter de l'agilité de ces véhicules. Ils sont plus faciles à garer et à déplacer et vous permettent d'accéder directement à plus d'endroits. Pour effectuer des courses alimentaires nécessaires par exemple, un top case pourra s'avérer suffisant. Plus votre trajet sera court, moins vous vous exposerez à un risque de contamination. Si vous devez vous déplacer pour une raison valable, il est donc préférable d'opter pour un deux-roues, moto ou scooter plutôt que pour une auto.

Rappelons également qu'il faut disposer d'une attestation de déplacement dérogatoire pour pouvoir se déplacer, que l'on peut télécharger sur le site du ministère de l'Intérieur. Si vous choisissez de vous déplacer hors de votre logement sans cette attestation, vous risquez une amende de 38 euros jusqu'à 135 euros. Les effectifs des forces de l'ordre ont été renforcés pour procéder à plus de contrôles et pas moins de 4 095 amendes ont été distribuées sur la journée du mercredi 18 mars.

Quels déplacements sont autorisés en période de confinement ?

Mais si vous devez enfourcher votre moto, ce n'est que pour l'un des déplacements autorisés ! Les motifs sont les suivants :

  • déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle, lorsqu'ils sont indispensables à l'exercice d'activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail (sur justificatif permanent) ou déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés (liste sur gouvernement.fr) ;
  • déplacements pour motif de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou la garde d'enfants ;
  • déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES