Assurance moto

Convertir son vélo et vélo à assistance électrique avec le retrofit

Publié par le

On vous a déjà parlé du retrofit auto, une pratique qui consiste à modifier sa voiture thermique en voiture électrique. Sachez que cela est également possible pour les vélos. Il existe des kits de conversion permettant d'électrifier votre vélo, avec l'avantage d'être moins onéreux qu'un vélo à assistance électrique (VAE) neuf. Attention à l'homologation du cycle cependant !

Transformer son vélo et vélo électrique avec le retrofit

Les vélos à assistance électrique séduisent de plus en plus : ils sont une solution alternative de déplacement permettant de parcourir de plus grandes distances qu'un vélo classique. Cependant, ils peuvent être chers, voire très chers, à un prix moyen de 1 749 euros, d'après une étude de l'Observatoire du cycle parue en mai 2020.

Un kit de conversion est en revanche moins coûteux. On peut en trouver entre 400 et 1 000 euros et comprennent le moteur, la batterie, l'afficheur, capteurs de pédalage, contrôleur de gestion de l'assistance ainsi que des câbles. Il en existe plusieurs sortes, certains comprenant un moteur à installer sous le pédalier, d'autres intégrant le moteur au cadre, ou encore une simple roue telle que celle que propose Teebike.

Pour l'instant, ils restent peu connus, mais leur popularité pourrait venir à croître. « Les commandes ont doublé depuis le 11 mai [date du déconfinement, ndlr] ! », allègue Jean-Pascal Plumier, fondateur d'Ozo Electric, l'un des deux principaux vendeurs français de kits de conversion. « Un kit permet d'utiliser son propre vélo, ce qui évite d'en acheter un autre, et séduit les cyclistes qui ont déjà investi dans un modèle haut de gamme, bien adapté à leur morphologie », explique de son côté Marieke, en charge de la communication de l'entreprise.

Retrofit d'un vélo : est-ce une bonne idée ?

Il faut cependant savoir que le retrofit pour les vélos ne comporte pas que des avantages. Tout d'abord, il faut pouvoir monter son kit, ce qui implique de prendre quelques mesures pour vérifier la compatibilité de sa bicyclette. L'installation n'est en général guère complexe, mais elle exige d'y passer du temps. Pour Cycloboost, fabricant de kits de conversion, trois heures suffisent à convertir le vélo.

Se pose aussi la question de l'homologation du vélo une fois le kit monté. En effet, les vélos respectent certains normes pour pouvoir être commercialisés, qu'ils soient classiques ou électriques. Et les fabricants de vélo n'autorisent pas une modification de leur produit. Il vaut donc mieux se tourner vers un professionnel du cycle, qui modifiera lui-même votre engin et engagera sa responsabilité pénale en cas de problème. Car en cas d'accident, votre assureur refuserait de vous indemniser si vous étiez au guidon d'un vélo non-homologué.

Notez enfin que tous les kits ne respectent pas le Code de la route. Un vélo électrique doit être limité à 25 km/h, l'assistance doit être déclenchée uniquement quand le cycliste pédale et le moteur ne doit pas dépasser 250 W.

Des aides pour convertir son vélo en vélo électrique

Si vous souhaitez « retrofiter » votre vélo, vous pouvez bénéficier de certaines aides. La mairie de Paris propose par exemple une aide financière pour ces kits, qui ne doit pas être confondue avec l'aide concernant les VAE d'Île-de-France Mobilités (IDFM). La métropole de Lyon met aussi à disposition une aide financière pour un kit de conversion, ainsi que Bordeaux ou encore Toulon.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES