• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

CT moto : le Sénat démonte la proposition de la Commission européenne

Publié par le , Mis à jour le 10/10/2012 à 11:48

Les manifestations de motards contre le contrôle technique auraient-elles eu un impact sur la décision du Sénat ? Ce dernier s’est montré défavorable le 4 octobre dernier à la mise en place de ce dispositif pour les deux roues, remettant ouvertement en cause les chiffres avancés par la Commission européenne.

Remise en cause de l’argumentation de la Commission

Favorable à la mise en place d’un contrôle technique à l’échelle européenne, la Commission européenne avance des chiffres en désaccord avec de nombreuses autres études et statistiques. Selon l’institution, 8 % des accidents de deux-roues seraient liés à un problème technique.

Or, ce sont ces données que le Sénat n’hésite pas à remettre en question en se basant sur d’autres données. En effet, selon le rapport MAIDS, le taux d’accidents de deux-roues liés à une défaillance technique tomberait à seulement 0,5 %. Le rapport du Sénat cite également une étude norvégienne dont les résultats concordent avec le rapport MAIDS, affirmant que les défaillances techniques ne sont que faiblement impliquées dans les accidents de deux-roues. Selon le rapport du Sénat, l'Observatoire national de la sécurité routière française en aurait d’ailleurs conclu l’inutilité du CT.

L’intérêt évident de Dekra

Le Sénat remet également en cause le fait que la Commission européenne s’appuie sur un rapport établi en 2010 par Dekra, le leader du CT en Europe. Un rapport qui appuie très fortement la nécessité d’instaurer le contrôle technique pour les deux-roues.

Le Sénat pointe du doigt le manque d’objectivité de Dekra qui favorise logiquement un marché estimé à 1,5 milliard d’euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES