Assurance moto

Dangereuse, la pratique de la moto est aussi bonne pour la santé

Publié par le

Faire de la moto permettrait d'être en meilleure santé

Commandée par le constructeur Harley Davidson, une étude scientifique révèle que la pratique de la moto permettrait d’être en meilleure santé. Réduction des biomarqueurs hormonaux du stress, libération d’adrénaline mais aussi augmentation du niveau d'alerte du cerveau : les bienfaits sont multiples.

Réduction de 28 % du taux de cortisol, l’hormone du stress

Motards, votre pratique est la bonne. Stressante, désagréable, dangereuse, etc. : les arguments contre la pratique de la moto sont légion. Un argumentaire qui va néanmoins être mis à mal suite à la publication d’une étude scientifique attestant des bienfaits de la moto. Menée par une équipe de chercheurs de l’UCLA (University of California, Los Angeles, Etats-Unis), cette dernière affirme que faire de la moto serait bénéfique pour la santé mentale mais aussi physique.

Commandée par le constructeur Harley Davidson, cette étude avait pour objectif de mieux connaître « les effets mentaux et physiques de la conduite à moto ». Des tests ont ainsi été effectués sur une cinquantaine de motards invités à conduire sur une route témoin d’une trentaine de kilomètres. Durant ce test, les chercheurs ont mesuré l’activité cardiaque et cérébrale ainsi que leurs taux d’adrénaline et de cortisol. Après analyse des données recueillies avant, pendant, et après le pilotage, les scientifiques ont observé que la pratique de la moto serait similaire à celle d’une activité physique légère. L’étude révèle ainsi que faire de la moto :

  • Augmente de 11 % le niveaux de battements cardiaques
  • Réduit de 28 % le taux de cortisol, les biomarqueurs hormonaux du stress
  • Augmente la production d’adrénaline de 27 %
  • Augmente de l’acuité des sens et le niveau d'alerte du cerveau

« Les niveaux de stress, en particuliers chez les jeunes adultes, continuent de croître et les gens explorent différentes pistes pour améliorer leur santé mentale et physique […] jusqu’à présent, la technologie permettant de mesurer rigoureusement l’impact d’activités telles que la moto sur le cerveau n’existait pas », souligne le docteur Vaughn, en charge de l’étude.

Conduire une moto en ville, une pratique dangereuse

Si cette étude atteste que faire de la moto est donc un bon moyen de lutter contre le stress, certains pourraient y apporter une nuance. L’étude ne précise en effet pas sur quelle route ont été effectuées les tests. Dans quel environnement. Quid de la circulation en ville ? En fin d’année dernière, une étude menée par des scientifiques américains (encore) et publiée dans The Journal of Surgical Research, révélait que la moto était le mode de transport le plus dangereux en ville. Une dangerosité qui ne doit pas réellement faire diminuer le stress des motards.

Pour conduire en toute sérénité et éviter les situations dangereuses, la Sécurité routière recommande régulièrement aux motards d’adopter une « conduite préventive ». Concentration, anticipation, maîtrise de son engin, etc. : la prévention routière rappelle aux pilotes qu’ils sont les premiers acteurs de leur sécurité. Une nécessité qui concerne également le passager d'une moto. Que l’on soit conducteur ou passager, les équipements obligatoires sont les mêmes :

  • Un casque homologué
  • Des gants certifiés CE
  • Un gilet de haute visibilité

Pour leur sécurité, mais aussi celles des autres, le motard ne doit pas non plus oublier le caractère obligatoire de l’assurance moto. Il est également conseillé aux motards de bien se protéger en souscrivant une assurance deux roues tous risques. En cas d’accident responsable, le motard bénéficiera d’une couverture plus large que s’il était couvert par une formule au tiers.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES