• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Des motards équipés de plaques amovibles

Publié par le

En suivant deux motos sportives sur l'autoroute A11, les gendarmes motocyclistes du peloton motorisé d'Angers ont constaté que les plaques d’immatriculation de ces véhicules n’étaient pas visibles. Et, pour cause, ces plaques avaient été dissimulées pour échapper aux radars. Explications.

Echapper aux radars

S’ils n’avaient pas été trop bruyants avec leurs engins, ces deux motards n’auraient pas été suivis par les gendarmes et le « pot aux roses » n’aurait peut-être pas été découvert : des plaques d’immatriculation mobiles qui permettent de ne pas être flashé par les radars et donc de faire fi des limitations de vitesse.

Très précisément, les plaques installées par les motards contrevenants avaient été disposées à l’horizontale rendant toute identification impossible. Lors du contrôle réalisé par les forces de l’ordre, les quadragénaires du Maine-et-Loire ont avoué que leurs plaques avaient été volontairement inclinées pour échapper aux radars ainsi qu’aux contrôles.

Une nouvelle règlementation

En modifiant leurs plaques d’immatriculation de la sorte, les deux motards s’exposent à une contravention de 5e classe, soit une amende jusqu’à 1 500 euros, le retrait de 6 points sur leur permis de conduire ainsi que la suspension de leur permis. En outre, les deux-roues ont fait l’objet d’une immobilisation pour permettre la remise en état des plaques modifiées.

On rappellera que, depuis le 1er juillet 2015 et l’entrée en vigueur de nouvelles règles de sécurité routière, les plaques d’immatriculation des tricycles, quadricycles et autres deux-roues motorisés doivent toutes être au « format 21 cm x 13 cm ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES