Assurance moto

Jump, le vélo électrique qu'Uber souhaite lancer en Europe

Publié par le

JUMP Bikes déployé dans les rues de Berlin dès cet été

L’entreprise américaine Uber a annoncé son intention de déployer son offre de vélos électriques sur le Vieux Continent. Nommé JUMP Bikes et déjà lancé à San Francisco notamment, ce service fonctionne grâce à une application.

Déployer ce service dès cet été à Berlin

JUMP Bikes débarque en Europe. Le vélo électrique apparait comme le moyen de transport incontournable dans la plupart des villes européennes. Pour des trajets de proximité, de nombreuses municipalités se sont décidés à développer des offres de vélos en libre-service via des bornes, ou ouvrir le marché à des entreprises de bicyclettes en free-floating. Un marché sur lequel Uber est bien décidé à se faire une place. L’entreprise spécialisée dans le secteur des VTC, a annoncé le lancement sur le Vieux Continent de son offre de location de vélos. Selon Reuters, JUMP Bikes, devrait se déployer dès cet été en Allemagne.

JUMP Bikes : des vélos en free-floating

Déjà testé à San Francisco, le programme de location de vélos électriques en libre-service d’Uber fonctionne avec une application dédiée. Pour débloquer le deux-roues, l’utilisateur devra avoir auparavant téléchargé l’application JUMP. Pour le reste, les vélos sont géolocalisés, et il ne reste donc plus qu’à l’utilisateur de trouver le plus proche. Pas d’infrastructures et donc de bornes donc, ces vélos peuvent être garés n’importe où. Un principe similaire à de nombreuses entreprises qui fonctionnent elles aussi sur le principe du free-floating. Pour ce qui est du tarif, Uber n’a pas encore précisé celui qu’il souhaitait appliquer en Europe. Aux Etats-Unis, les 30 premières minutes sont facturées 2 dollars. Pour chaque minute supplémentaire, il faut compter 0,70 dollars.

Redorer son image et miser sur l’avenir

Pour Uber, le lancement de cette nouvelle offre en Europe apparaissait comme indispensable. Indispensable pour la pérennité de l’entreprise mais surtout pour son image. Entre les tensions rencontrées dans le secteur des VTC et une image écornée suite à l’accident mortel provoqué par son véhicule autonome, JUMP Bikes doit permettre de la redorer. L’entreprise américaine voit également en ce service un moyen d’investir sur l’avenir. « Uber est prêt à aider à relever certains des plus grands défis auxquels sont confrontées les villes allemandes : lutter contre la pollution de l’air, réduire la congestion et améliorer l’accès à des solutions de transport plus propres », a déclaré Dara Khosrowshahi, directeur général. Ce service écologique devrait être suivi par le lancement d’Uber Green d’ici fin 2018.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES