Assurance moto

L'indemnité kilométrique vélo reconduite et prolongée jusqu'à fin 2019

Publié par le

L'IKV prolongée jusqu'à fin 2019

Alors qu’elle était menacée il y a quelques semaines, l'indemnité kilométrique vélo a été reconduite et prolongée jusqu'à fin 2019. Lancée en 2016, l’IKV permet de se faire rembourser ses frais de déplacement domicile-travail. Salariés comme entreprises se montrent séduits.

Un remboursement de 25 centimes par kilomètre

Une bonne nouvelle pour les cyclistes. L’indemnité kilométrique vélo, ou IKV, vient d’être reconduite. Menacée il y a quelques mois, l’IKV a été prolongée jusqu’à fin 2019. Une nouvelle qui va enthousiasmer les nombreux Français se rendant en vélo à leur travail. Lancée en 2016, l’IKV, permet de se faire rembourser ses frais de déplacement domicile-travail. Pour inciter les Français à se déplacer en deux-roues, et donc à délaisser leur auto, l’IKV prévoit un remboursement de 25 centimes par kilomètre. Sur l’année, un plafond de 200 euros a été fixé.

Un versement exonéré de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu

Cette solution séduit de plus en plus les salariés comme les entreprises. Decathlon, RTE ou encore Orange ont décidé de sauter le pas. La société française de télécommunications est d’ailleurs devenue la première entreprise du CAC 40 à mettre en place l’IKV pour ses salariés. Marie-Claire Gandon-Françon, responsable RH Plan Vélo-Orange, explique à France Info les bienfaits d’une telle mesure : « un salarié qui vient en vélo est toujours à l'heure et n'est jamais malade. Des études le prouvent ». Autre bénéfice : le versement de l’IKV est également exonéré de cotisations sociales, dans la limite de 200 euros par an, par salarié. Pour les salariés, il est exonéré d'impôt sur le revenu, là encore dans la limitée de 200 euros par an.

Les entreprises ne sont pas les seules à s’être laissées convaincre. Une centaine de communes ont elles aussi choisi de mettre en place l'indemnité kilométrique vélo. Un choix qui ne devrait pas en être un pour de nombreux Français. Ils sont de plus en plus nombreux à demander la création d’un fonds « vélo ». Pour le budget, ils tablent sur 200 millions par an.   

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES