Assurance moto

La start-up qui voulait proposer une moto électrique à 100 000 euros en faillite ?

Publié par le

Moto électrique haut de gamme : Arc Vehicles en redressement judiciaire

Une moto électrique haut de gamme capable d’atteindre les 200 km/h, ça vous intéresse ? Vous allez devoir vous armer de patience avant de conduire un tel bolide. En effet, la start-up Arc Vehicles qui voulait commercialiser ce véhicule hors-normes a été placée en redressement judiciaire, et ce, en dépit des quelques 877 000 euros obtenus il y a peu grâce au financement participatif (« crowdfunding »).

274 kilomètres d’autonomie en ville

Celles et ceux qui rêvaient de conduire le deux-roues électrique de luxe proposé par Arc Vehicles vont devoir se tourner vers d’autres motos et scooters respectueuses de l’environnement.

En effet, la start-up anglaise fait actuellement l’objet d’un redressement judiciaire, étape qui précède et annonce généralement le dépôt de bilan.

Pour mémoire, au-delà de son look résolument sportif, la « Arc Vector », véhicule électrique haut de gamme sur lequel travaillait Arc Vehicles, affichait 95 kW de puissance, 274 kilomètres d’autonomie en zone urbaine et 193 kilomètres sur autoroute ainsi qu’un poids plume de 220 kilogrammes. Elle pouvait aussi atteindre les 200 km/h et les 96 km/h en 2,7 secondes.

Une campagne de crowdfunding à succès

Haut de gamme oblige, l’électrique Arc Vector ne devait être produite qu’à 399 exemplaires à compter de l’année prochaine. Montant de la facture : 90 000 livres sterling l’unité, soit approximativement 101 000 euros le deux-roues électrique.

L’annonce du placement en redressement judiciaire de l’entreprise Arc Vehicles apparaît assez surprenante car, au printemps dernier, elle avait lancé avec succès une campagne de financement participatif qui lui avait permis de récolter 963 000 livres sterling (environ 877 000 euros) auprès du grand public via la plateforme Crowcube proposant aux donateurs d’obtenir une part des capitaux en contrepartie.

A noter enfin qu’il reste quelques jours à la start-up Arc Vehicles pour récolter suffisamment d’argent afin de ne plus être placée en redressement judiciaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES