• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Le fonctionnement de l'assurance scooter

Publié par le

Au même titre que l’assurance auto ou l’assurance moto, souscrire une assurance scooter se révèle assez inévitable. La garantie de base de cette assurance permet de couvrir la responsabilité de l’assuré vis-à-vis des tiers. Mais la plupart des compagnies d’assurance offrent également d’autres garanties plus complètes souvent plus chères.

Les garanties obligatoires d’une assurance scooter

La première garantie - et parfois la seule selon vos besoins - à souscrire est la responsabilité civile qui correspond à la couverture obligatoire pour être couvert au titre des dégâts causés aux tiers en cas d’accident (les voitures, les occupants des autres voitures, les piétons et le passager de l’assuré).

Au cas où l’assuré refuse cette condition, il risque de payer une amende ou voir son permis de conduire suspendu.

Parce que l’assurance au tiers ne suffit pas toujours, il est possible d’opter pour des garanties plus étendues.

Les garanties facultatives

Diverses garanties peuvent venir se greffer au minimum obligatoire de l’assurance scooter. Par exemple, il vaut mieux posséder une garantie vol ainsi qu’une garantie incendie pour un scooter récent. Mais, attention, l’utilisation d’un antivol homologué, le gravage antivol des pièces du moteur ou encore l’utilisation d’un parking fermé peuvent être exigés par la compagnie d’assurances pour que la garantie entre en jeu.

En outre, la garantie corporelle du conducteur s’avère assez indispensable en cas d’accident responsable ou non. L’assurance prend alors en charge les différents frais engagés par l’assuré en cas de préjudice corporel.

Si le conducteur prête souvent son scooter, il faut aviser l’assurance pour compléter la garantie. Mais ; il faut savoir que certaines compagnies d’assurances n’autorisent le prêt que de manière limitée.

L’ajout de la garantie dommages tous risques permet aussi à l’assurance de prendre en charge le scooter et les équipements quand le conducteur cause lui-même des dommages à son scooter.

Enfin, il peut s’avérer utile de posséder une garantie assistance pour le dépannage et le rapatriement du scooter en cas de panne ou d’accident. La franchise kilométrique déterminera la distance en kilomètres depuis le domicile de l’assuré au regard de laquelle la compagnie d’assurance pourra le dépanner.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES