• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance moto

Le scooter électrique à la conquête de Marseille

Publié par le , Mis à jour le 10/12/2014 à 11:58
Il y avait le Velib’ à Paris, l’auto-partage Marguerite à Nantes, il y a désormais Scoot’partage à Marseille ! Un système de scooter électrique (donc non polluant !) en libre service lancé par Wattmobile en association avec les parkings Vinci depuis le 28 juin dernier. Comment ça marche ?
 

Plusieurs formules pour rouler en scooter dans Marseille

 
Le centre de la belle cité Phocéenne est désormais plus facilement accessible en transports grâce à un nouveau concept très largement inspiré du célèbre Velib’ parisien. A la différence qu’il s’agit cette fois de scooters électriques.
 
A l’origine de cette initiative plutôt originale, Wattmobile. Cette entreprise propose plusieurs manières d’utiliser les scooters électriques. Un premier forfait permet de découvrir le concept durant 2 heures dans les rues marseillaises pour 12 euros. Si le conducteur est conquis par le principe, il pourra alors opter pour un forfait annuel. 
Un large choix de formules est disponible afin de s’adapter au mieux à chaque profil de conducteur. Chacun aura le choix entre un forfait à l’heure (à partir de 4 euros de l’heure), un forfait soir/matin et week-end, un forfait de 20 heures mensuel ou encore un forfait illimité pour les plus gros rouleurs.
 
Les tarifs comprennent non seulement le temps de circulation mais également le parking, l’assurance scooter et l’entretien des véhicules. Une formule qui s’avère être plus qu’intéressante alors que la circulation en zone urbaine se complique de plus en plus.
 

Un service pratique et écolo !

 
Ce n’est pas simple de circuler dans une grosse ville, ni de se garer d’ailleurs. Les systèmes de partage de véhicules, quelqu’en soit le type viennent faciliter la tâche des usagers urbains. Le scooter en libre service peut donc être une bonne alternative dans une grande ville comme Marseille.
 
De plus, la formule est orientée écolo ! Quoi de mieux que de circuler sans émission de CO², surtout dans une des villes les plus polluée d’Europe (étude de l’institut de veille sanitaire, Invs) ?
Le concept risque de se propager dans plusieurs villes de France, une bonne nouvelle !
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES